Partenaires pour les libertés.

  • 60
  •  
  •  
  •  
  •  
    60
    Shares

Si la “Ligue du Droit International des Femmes” et “Génération Athée” sont partenaires, ce n’est pas pour rien.

Image Génération Athée.

Nous avons publié deux pétitions en ligne pour garantir à toutes et tous toujours plus de libertés individuelles et collectives, pour toujours plus d’émancipation vis-à-vis des religions. Les signer et les partager et une obligation pour l’humanisme et la démocratie.

Signez la pétition de la Ligue du Droit International des Femmes.

Signez la pétition lancée par Génération Athée

Révisions sur la laïcité, Génération Athée s’engage à défendre l’athéisme.

N’oubliez pas de partager sur vos profils Facebook et Tweeter. Merci.

Dorénavant, pour nous les croyants deviennent des non-athées !

  • 147
  • 1
  •  
  •  
  •  
    148
    Shares

Ici, on ne dira plus non-croyants pour parler des athées, on dira athées. Et ici, on ne dira plus croyants pour parler des croyants, on dira non-athées.

Résultat de recherche d'images pour "pape"
Cet homme, par exemple, est un NON-ATHÉE.

Pourquoi ne plus utiliser le mot croyant ?

Nous n’utiliserons plus le mot croyant, parce que pour nous être athées, ne pas croire en un « grand fait tout », est la normalité, et qu’il n’y a donc aucune raison pour que nous soyons catalogués par rapport à des théories singulières, exotiques, étranges et non rationnelles.

L’athéisme n’a plus à être dépendant aux religions, c’est au religions de se signifier par rapport à l’athéisme.

En respectant cette « nouvelle » manière d’appréhender les croyances par rapport à l’athéisme, et vice et versa, nous remettons les raisonnements à leur place, permettant de ne plus conceptualiser l‘athéisme par rapport aux croyances, faisant le contraire, rationalisant les croyances en rapport à la normalité, c’est-à-dire, des théories cohérentes, base de l’athéisme.

L’importance qu’a le monde athée, d’utiliser cette formule.

S’affranchir des religions, ne plus être par rapport à elles, ne plus y être enchainé, est primordial, essentiel pour l’avenir des athées et de l’athéisme. C’est savoir couper le cordon entre le rattachement rationnel athée, et l’irrationnel religieux, le rationnel n’étant pas né des religions, les religions n’étant qu’une supputation.

Génération Athée, dorénavant, n’emploiera donc plus le mot croyant, le remplaçant automatiquement et naturellement par le terme de « NON-ATHÉE ».

Gilles Ragnaud

PS :
Chez Génération Athée, nous faisons de la communication et non de la “sémantique”. Ce qui est à retenir est donc ici le “symbole” de “non -athée”, et non pas l’étude du sens, de la signification du mot athée.

Les athées sont menacés d’extinction !

  • 110
  •  
  •  
  •  
  •  
    110
    Shares

Et oui, nous athées, d’après une étude publiée dans le journal professionnel « Evolutionary Psychological Science », serions menacés d’extinction, et la théorie tient la route.

Image associée

Bon, parler d’extinction, c’est un peu fort, cette étude ne prenant pas en compte le nombre grandissant d‘athées dans le monde, ne parlant que des État Unis, qui plus est, dans le fief catholique, laissant de côté les pays musulmans pourtant de plus en plus en proie aux revendications athées. Mais, oui, c’est apparemment un fait établi par cette étude, les athées ont moins d’enfants que les non-athées, non pas que nous soyons moins investis dans une ou des relations sexuelles, non pas que les femmes athées soient moins enceintes que les femmes non-athées, mais tout simplement parce qu’elles sont plus libres de leur corps, moins assujetties à des morales vieillottes, œuvrant à institutionnaliser leur incapacité à faire leurs propres choix.

La liberté du choix : Une évolution.

C’est donc bien d’évolution dont nous parlons ici, celle de la pilule, celle du droit à l’avortement ou celle encore de profiter de la vie en se protégeant, en bref des libertés individuelles et collectives inconditionnelles que réfutent les religions dans leur ensemble. Oui pour nous l’avortement, la pilule, le sexe protégé sont des évolutions liées aux choix des libertés de chacune et chacun, et nous n’en faisons pas des tabous, car étant avant tout des avancées sociales, des choix, mais aussi dans certains cas, une sécurité en termes de santé. Cette vision n’est hélas pas celle de beaucoup de non-athées à travers le monde, pour qui par exemple, l’avortement est un crime, et cela dans tous les cas, même si une grossesse arrive après un viol sur une enfant de 13 ans.

Un précédent dans l’histoire.

Entre le moyen-âge et la renaissance, la population mondiale a chuté d’un coup, une première transition démographique, qui déjà à l’époque, eu lieu grâce à des consciences nouvelles,  celle de l’hygiène par exemple, consciences qui ont permis de faire perdre aux religions beaucoup de leur pouvoir sur les gens. Les choses n’étaient pas comme l’église voulait bien le faire croire… cogito ergo sum ! 

SUPPUTONS !

En allant plus loin, je me pose une question d’importance : l’athéisme serait-il donc une réponse à la surpopulation humaine ?

Et bien l’histoire ne le dit pas, mais en tant que théoricien travaillant sur des sujets d’anticipations, je ne serais pas étonné que cette théorie puisse avoir sa place dans cette étude, ou dans une autre, poussant bien plus loin ces investigations. Imaginez, les athées grâce à leurs libertés, en sauveur de l’humanité. Surprenant

… alors, faites des bébés, procréez, engendrez, créez des fratries, peuplez le monde de futures générations d’athées… et en cœur. 😉

Gilles Ragnaud

ces drames d’origines religieux.

  • 27
  •  
  •  
  •  
  •  
    27
    Shares

QUAND CELA CESSERA T’IL ENFIN ?

“Combien va-t-il encore falloir de drame, pour qu’enfin se lève le monde, s’insurgent les peuples, se délivrent du joug religieux les femmes, les filles, les hommes, les nations, pour protéger leurs enfants des infamies mystiques et de leurs cohortes de superstitions avilissantes.” G. Ragnaud

Œuvrons pour l’émancipation, engageons nous en signant la pétition Athée.

sri lanka, Tant qu’il y aura des religions

  • 227
  • 1
  •  
  •  
  •  
    228
    Shares

Tant qu’il y aura des religions, il y aura des haines, des violences, des extrêmes, des extrémistes et des morts par millions, alors non décidément, il n’y a rien de bienveillant dans ces cultes.

Notre peine va certes vers les familles des victimes, mais elle va plus encore vers notre humanité au sens large, à son addiction maladive aux cultes religieux et aux indénombrables victimes qu’elles font à longueur d’années. À croire que nous en sommes, nous athées, les seuls témoins, les seuls à en tirer des enseignements, spectateurs impuissants des esclavages, des apartheids, des endoctrinements, des violences, des meurtres, des mutilations, des mensonges…

Plus encore nous choque la complicité des États, même ceux se disant laïques, toujours enclin à fermer les yeux sur les dévires journalières des religions et de ceux qui en sont les décideurs. Ils n’en tirent que le pouvoir, l’influence, les drogues dures que représentent les cultes, laissant les compassions et les bienveillances de côté, faisant le jeu des bourreaux, tortionnaires parmi les tortionnaires.

QUAND CELA CESSERA T’IL ENFIN ?

Combien va-t-il encore falloir de drame, pour qu’enfin se lève le monde, s’insurgent les peuples, se délivrent du joug religieux les femmes, les filles, les hommes, les nations, pour protéger leurs enfants des infamies mystiques et de leurs cohortes de superstitions avilissantes.

Génération Athée, comme chacun ici, ne peut qu’exprimer sa tristesse pour le Sri Lanka, ces attentats faisant partie des multiples lâchetés religieuses que nous dénonçons et déplorons à longueur d’années. Nous devons nous donner les moyens de transmettre des valeurs palpables et rationnelles à notre monde, prouver que nous sommes les seuls à en être digne. Pour cela, il faut en avoir les moyens, le pouvoir, cela ne tenant qu’à nous, à nos capacités à nous unir.

Si nous ne le faisons pas, alors, sans aucun doute, nous serons tout aussi complices que les autres.

GR

communiqué de presse de la ldif.

  • 349
  • 1
  •  
  •  
  •  
    350
    Shares

Paris, le 18 avril 2019 : La boxeuse Sadaf Khadem et de son coach, sous le coup d’un mandat d’arrêt en Iran.

A quand des sanctions contre les instances sportives Iraniennes ?

Le 13 avril, à Royan, la première boxeuse iranienne de l’histoire, Sadaf Khadem, s’imposait face à son adversaire, la Française, Anne Chauvin, devant un public de près de 1.500 personnes.

Alors que cette victoire aurait dû lui valoir les félicitations de la Fédération de Boxe iranienne, c’est le contraire qui se produit. Le voyage de retour en Iran de la jeune championne et de son coach, Mahyar Monshipour, vient d’être annulé. Leur attaché de presse ayant annoncé à l’AFP qu’ils sont sous le coup d’un mandat d’arrêt.

Le crime de Sadaf Khadem ? Avoir contrevenu aux lois de son pays qui imposent un strict apartheid sexuel et interdisent aux femmes certains sports – dont la boxe- Or la jeune championne a eu l’audace de s’entrainer clandestinement en Iran avec un homme pour coach et, lors de son combat en France, elle a osé ne pas couvrir ses cheveux, son cou, ses jambes, ses bras, adoptant la tenue normale des boxeuses ! Pire même, elle a revendiqué le caractère exemplaire de son combat :« On a gagné pour les femmes et on doit être fortes partout pour gagner pour les femmes (…) Les femmes peuvent franchir les montagnes si elles le veulent ».

Que devons-nous penser du silence de la Ministre des Sports et des instances sportives françaises ? Et que penser du silence des instances sportives internationales ?

Alors que le Ministère de l’Education Nationale français vient de lancer un programme de formation des jeunes de la « Génération 2024 » aux valeurs olympiques, pourra-t-il longtemps faire l’économie d’une réflexion sur le non-respect de ces valeurs par certains pays qui seront invités à Paris, notamment l’Iran et l’Arabie Saoudite qui imposent l’apartheid sexuel pénalisant principalement les femmes ?

C’est pour dénoncer ce silence que nous venons de lancer une pétition à l’adresse du Comité d’organisation des JOP Paris 2024 avec le soutien de plus de 100 ONG françaises et étrangères et de plus de 500 personnalités, militant.es et sympahtisant.es. Notre objectif est d’atteindre un chiffre symbolique de 2.024 signataires.

Marquer votre solidarité avec les Iraniennes et les Saoudiennes, Signez la pétition pour exiger que soient sanctionnés les pays qui bafouent les principes de la Charte Olympique en imposant des restrictions à la pratique sportive féminine (port du hijab, non mixité, limitation de l’accès à quelques disciplines). 

rencontre entre la lDIF et Génération Athée.

  • 54
  • 1
  •  
  •  
  •  
    55
    Shares

Rencontre hier à Paris, entre les représentantes de « La Ligue du droit international des femmes », et les porte-paroles de « Génération Athée ».

Résultat de recherche d'images pour "La Ligue du droit international des femmes"

Cette rencontre était attendue depuis longtemps par nos deux associations, travaillant déjà depuis plusieurs semaines sur les mêmes sujets, à savoir, « notre solidarité avec les Iraniennes et les Saoudiennes, à exiger que soient sanctionnés les pays qui bafouent les principes de la Charte Olympique en imposant des restrictions à la pratique sportive féminine (port du hijab, non mixité, limitation de l’accès à quelques disciplines). »

Annie Sugier, présidente de la Ligue du droit international des femmes, et Gilles Ragnaud porte-paroles national de Génération Athée, se sont confortés sur leur attachement à continuer à travailler ensemble, dans ce même sens, et lutter contre l’oppression faite aux femmes partout dans le monde, au nom des religions.

Des échanges profitables et nécessaires.

Chacune à leur niveau, nos deux associations ont en effet des quêtes communes, travaillant dans le respect des libertés individuelles et collectives, à apporter toujours plus de soutien à celles et ceux qui le demandent, les droits des femmes, la reconnaissance et le droit à l’athéisme, étant parmi nos engagements principaux.

Les porte-paroles de Génération Athée, Nadia, Jamy et Gilles, ont profité de cette rencontre, pour, en amont, signer les nouveaux statuts de la « confédération », ainsi que son changement d’adresse, le siège maintenant se trouvant à Paris.

Nous remercions la LDIF et ses représentantes, pour leur accueil chaleureux.

GR

GRAND CONCOURS Remplace le nom de “Notre Dame de Paris”

  • 48
  •  
  •  
  •  
  •  
    48
    Shares

À l’heure où le gouvernement lance un grand concours d’architecture pour la reconstruction de la flèche de Notre Dame, la Confédération Génération Athée lance elle aussi un grand concours pour trouver un nouveau nom à ce superbe monument national et d’État, entrant dans le cadre de la loi de 1905.

Remplacer le nom de « Notre Dame de Paris » par un autre nom bien plus laïque.

Maison pour toutes et tous, Notre dame de la laïcité, ou encore, Maison du monde et des cultures, en bref ce que vous voudrez du moment que ça sonne laïque, vivre ensemble, que ça concerne chacune et chacun quelles que soit ses convictions.

Vous pouvez participer en commentaire dans cet article, la gagnante ou le gagnant se verra remettre « une entrée gratuite » dans le dit monument, avec visite intégrée.”

Bien évidemment, ceci est une parodie, mais une parodie qui en dit long sur la symbolique du vivre ensemble tant glorifié par la France et ses responsables politiques, ce vivre ensemble, on le voit bien suite à l’incendie de Notre Dame, ayant, tout comme l’esprit de laïcité, vite été oublié au profit d’un regain de culture chrétienne, de ses fétiches et de ses mythes.

Que cette parodie de concours ne vous empêche pas de participer, « juste pour le fun », juste pour montrer au monde qu’en France, il y a des athées, laïques, réellement laïques, prêts à s’engager pour un peu plus de respect des choix de convictions, de fraternités humaines, d’égalités démocratiques, et de libertés individuelles et collectives.

Les Porte-paroles Génération Athée.

NOTRE DAME, L’APRES COUP, ENTRE SUPERSTITION ET ABUS DE PRIÈRES.

  • 46
  •  
  •  
  •  
  •  
    46
    Shares

Avec le choc émotionnel rehaussée par la tragédie, les superstitions reprennent le dessus.

Nous avons comme la très grande majorité des citoyens du monde, été largement marqués par l’incendie de Notre Dame de Paris, vos nombreux témoignages d’athées, mais aussi de croyants sur nos réseaux l’ayant prouvé ces deux derniers jours.

Abus de dévotion.

La dévotion religieuse, comme bien souvent dans les endoctrinements, va chez certains bien trop loin, le choc émotionnel les renvoyant dans une ferveur ragaillardie, rehaussée par la tragédie, au point de ne plus en avoir les pieds sur terre. Et là, les superstitions reprennent le dessus, sans aucune forme de rationalisme, tentant de trouver des mots, des réponses dans le spirituel, certains parlant de punitions de dieu fait à l’église suite aux scandales pédophiles de certains de ses membres, d’autres encore « cantiquant » en cœur haut et fort dans les rues, sur les parvis, afin d’être entendus par le ciel, et être pardonnés d’éventuels péchés, cause des catastrophes, des infortunes, des destinées, de la fatalité… même si tout cela est juste la faute à pas de chance. 

L’absurde, VS, le rationnel.

Que des croyants prient, aient de la ferveur pour leur conviction, c’est normal, c’est leur droit, leur liberté, leurs croyances, et nous athées, avons l’obligation de les respecter, même si pour nous cela tient de l’absurde.

Ça tient de l’absurde, car ces gens peuvent rassembler toutes les prières du monde, tous les chants religieux, être aussi dévots qu’ils le peuvent, il n’en est pas moins, que même sans toute cette énergie perdue, les travaux de reconstruction se feront. Oui ils se feront, mais avec du palpable, du génie, de l’argent, des mains, des outils, des savoirs et savoir-faire, du travail et encore du travail, rien jamais ne se faisant par miracle.

Et j’entends déjà les plus mystiques des croyants, m’assurer que ce sont certainement les prières qui permettent ce palpable, argent et travail, dieu veillant à cela, ses voies étant, nous le savons déjà toutes et tous, impénétrables.

Les pieds sur terre, les mains dans le cambouis.

Heureusement, nous athées restons rationnels, pertinents, raisonnables, logiques et cohérents… et comme il en a toujours été depuis la nuit des temps, nous continuons à mener le monde, à le diriger au-delà de toutes formes de superstitions, œuvrant à le construire avec ce qui est, ce qui existe vraiment, la cohésion, l’intelligence et le labeur, apprenant les uns des autres, génération après génération, chacun aidant à ce que l’autre ne sait pas, c’est ce que l’on appelle la pédagogie.

Et si ça fonctionne ainsi, c’est justement parce que l’apprentissage, l’enseignement n’a rien d’impénétrable… bien au contraire. 

Gilles Ragnaud

au delà des convictions

  • 146
  •  
  •  
  •  
  •  
    146
    Shares

Bouleversant, au-delà des convictions. Notre Dame, une merveille du génie humain, du cœur de Paris, de la France et certainement de l’humanité.

Notre Dame est avant tout une merveille d’architecture, un monument construit des mains et part la volonté de l’homme, travaillant ensemble, unis autour d’un projet, associant les savoirs, les intelligences, les talents, ceux que l’évolution leurs a offert pour œuvrer à une civilisation, telle qu’elle était envisagée au XIIe siècle.

C’est une perte considérable pour l’histoire, pour le présent, et pour l’avenir aussi, les vieilles pierres racontant la vie des hommes, leurs métiers, leurs organisations, gardant en elles l’ADN de nos ancêtres, leur sang, leur sueur et sûrement bien plus encore. Ces vieilles pierres rappellent les rêves, les mythes et les croyances anciennes, où il fallait au plus près toucher le ciel, lieu qui, avec raison, était déjà de tous les fantasmes, nos fusées, nos satellites gardant le même horizon, le ciel étant devenu l’espace, un lieu de connaissances infinies pour les uns, et un échappatoire nous permettant de sortir de nos frontières terrestres pour les autres.

Notre Dame fait partie de ce patrimoine qui, au-delà de toutes convictions rassemble, théâtre de l’histoire, de mille légendes, d’écrits aux personnages devenus mythiques, témoins de ce que la France et les Français ont vécu de plus intense depuis huit siècles.

C’est maintenant une nouvelle page qui va s’ouvrir, Notre Dame de Paris, hier, ayant dans les flammes écrit sa propre histoire, obligeant les hommes, comme il y a huit cent ans, à réunir leurs savoirs et savoir-faire, ceux de notre humanité et de l’évolution : le génie humain.

GR

COMBAT DE FEMME(S)

  • 65
  •  
  •  
  •  
  •  
    65
    Shares

À 24 ans, la jeune combattante deviendra, samedi en France, la première iranienne à disputer un match officiel. Un exemple pour les femmes de son pays.

Le moment est historique.

“C’est le premier combat d’une Iranienne qui est validé, enregistré, avec de vrais arbitres par une fédération nationale. C’est le premier combat officiel d’une Iranienne en boxe anglaise”, a précisé Mahyar Monshipour, en charge de l’organisation du combat.

De son coté, “Annie Sugier”, présidente de “La Ligue du Droit Internationale des Femmes”, à commenter par ces mots : “La victoire de la boxeuse iranienne alors que la boxe est interdite aux femmes en Iran, justifie notre appel à sanctionner l’Iran pour entraves au sport féminin lors des JOP Paris 2025. Le monde du sport continuera-t -il a fermer les yeux ? Qu’en pense le CNOSF ? Qu’en pense le COJO Paris 2024 ?

C’est pour nous, Génération Athée, avant tout une victoire sur les restrictions à la pratique sportive féminine en Iran, mais aussi en Arabie Saoudite, face a l’Islam radical.

#JesoutiensHugo

  • 129
  •  
  •  
  •  
  •  
    129
    Shares

Hugo, un gamin, menacé de mort pour un tweet humoristique montrant le pèlerinage à La Mecque.

Capture d\'écran d\'un tweet humoristique de Hugo.

“Le blasphème n’existe pas.”

Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat pour l’égalité femmes-hommes a réagi, après les menaces de mort visant un adolescent, auteur d’un tweet humoristique montrant un pèlerinage à La Mecque. “La France est une République laïque où chacun peut critiquer et se moquer des religions sans être menacé de mort pour cela !”, a-t-elle écrit.

Et le gamin a pris peur, et on peut le comprendre lorsque l’on voit et entend l’intégrisme de certain dans cette religion, voulant être et faire la loi contre toutes formes de libertés individuelles et collectives, contre l’idée de laïcité.

Génération Athée s’associe aux soutiens.

Sur Twitter, des personnalités, comme l’essayiste Raphaël Enthoven, et des internautes font part de leur soutien à l’adolescent avec le hashtag #JeSoutiensHugo.

SOLIDAIRE CONTRE L’APARTHEID SEXUEL

  • 96
  •  
  •  
  •  
  •  
    96
    Shares

Pour marquer notre solidarité avec les Iraniennes et les Saoudiennes, Génération Athée, soutient la pétition lancé par “La Ligue du Droit International des Femmes.”

Lettre ouverte au Comité d’Organisation des Jeux de PARIS 2024.

En 1924 Paris accueillait pour la première fois les Jeux Olympiques mais les femmes en étaient exclues par la volonté de Pierre de Coubertin. Il fallut attendre les Jeux d’Amsterdam en 1928, pour qu’enfin, grâce au combat acharné de la Française Alice Milliat, les femmes aient le droit de participer aux épreuves d’athlétisme et à d’autres disciplines Olympiques. 

Les organisateurs de Paris 2024 affirment vouloir promouvoir la parité et la mixité. Au regard de l’Histoire, l’exemplarité des Jeux se mesurera à la capacité du COJO de tenir cet engagement en respectant effectivement les principes éthiques fondamentaux universels définis dans la Charte Olympique. Y figurent notamment la non-discrimination, y compris de sexe (principe n°6), la neutralité de la règle 50 (« Aucune sorte de démonstration ou propagande politique, religieuse ou raciale dans un lieu, site ou emplacement olympique ») et celle exigée par le serment olympique (« Admis à l’honneur de faire partie du Comité International Olympique (…)  je m’engage (…) à demeurer étranger à toute considération de race ou de religion (…) ».

Or deux pays, l’Iran et l’Arabie Saoudite, soumettent la participation des femmes aux compétitions internationales à des considérations extra-sportives en totale contradiction avec les termes et l’esprit de la Charte Olympique : seules les disciplines jugées « coraniques » leur sont autorisées, mais à la double condition que les athlètes soient couvertes de la tête aux pieds et qu’elles ne participent qu’à des épreuves non-mixtes. Ces oukases archaïques sont l’expression publique et humiliante de l’apartheid imposé par des régimes politiques à leur population : ici apartheid sexuel, aussi rigoureux que l’avait été l’apartheid racial en Afrique du Sud.

Rien ne justifie que le CIO tolère ces graves infractions aux principes essentiels de l’Olympisme.

Nous demandons au Président du COJO Paris 2024 d’alerter le Président du CIO sur le caractère incompatible avec la Charte Olympique de l’apartheid sexuel alors même que le CIO a, dans son agenda 2020, inscrit parmi ses priorités la promotion de l’égalité des sexes et l’accroissement des équipes mixtes, priorités que le COJO a également fait siennes.

Il est vital de saisir l’occasion des JOP 2024 pour réaffirmer auprès de la Génération 2024 et plus largement auprès de l’ensemble des sportifs, femmes et hommes, les règles et principes universels inscrits dans la Charte Olympique.  Parmi ceux-ci, la règle de neutralité interdisant d’afficher toute affiliation politique ou religieuse, qui garantit la paix et le respect entre des jeunes venus du monde entier.

Si vous approuvez ce texte, SIGNEZ LA PETITION !

appel à TÉMOINS

  • 42
  •  
  •  
  •  
  •  
    42
    Shares

La radio OUFIPO a demandé à Génération Athée, de l’aider à lui trouver des témoins !

Dans le cadre d’un reportage radio, une journaliste de la radio OUFIPO, cherche à s’entretenir avec des “personnes s’étant détournées de la religion après un passé de croyances ou de pratiques religieuses. Il s’agirait de délivrer un témoignage personnel. “ et cela, exclusivement dans le Finistère.

Donc si vous êtes dans le Finistère et que vous correspondez à la demande, contactez nous via notre adresse mail, Génération Athée se chargera de la mise en relation avec la journaliste.

Retrouvez OUFIPO sur son site web !

athéophobie Témoignage : Faire face aux amalgames et à la haine.

  • 50
  • 1
  •  
  •  
  •  
    51
    Shares

C’est dingue le nombre de personnes, qui amalgament encore religions et ethnies, comme-ci une religion était automatiquement reliée à un territoire ou à un peuple donné. Alors forcément, quand tu fais un commentaire un peu sévère sur un fait religieux, certains n’hésitent pas à insulter, criant au racisme et à la discrimination.

Ainsi, on peut, comme je le fais, être membre de divers associations contre les discriminations, défendre les femmes, le féminisme, les libertés, les actions solidaires, on peut comme je le fais aussi, écrire des nouvelles et autres articles pour soutenir le droit à l’immigration, dénoncer les prédations et les haines envers l’indigence. On peut encore comme je l’ai aussi fait, créer des associations et une ONG pour promouvoir l’humanisme, donnant moyen à chacun de pouvoir agir directement et influencer ce monde, ou encore imaginer une forme d’athéisme sans haine, militant pour les libertés individuelles et collectives dans le respect de la laïcité… Mais en aucun cas, nous n’avons le droit d’être critique envers une religion, même si cette dernière fait de la discrimination envers les femmes, les enfants, les hommes, les homos, les athées, au point d’en légaliser le meurtre.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-8.png.
©Gilles Ragnaud le blog

Sous l’anonymat, la critique est facile, tout comme de casser, de détruire en quelques mots, d’insulter, de traduire ou d’interpréter, trouvant toujours moyen de se donner raison, la provocation et l’obscurantisme faisant le reste. Ce qui est difficile, vraiment difficile, c’est de construire, de rassembler, de travailler durement avec un but, une ligne directrice, une idée majeure, celle de toujours aller de l’avant, sans jamais penser à soi, ne le faisant que pour ce que l’on aime, ce en quoi l’on croit. Pour moi, ce sont nos générations futures, et ce que nous serons capables dans le temps de leurs donner d’outils pour toujours plus d’humanité et de libertés.

Nous avons beaucoup à faire.

Gilles Ragnaud

Alléluia Akbar… C’est grâce à la pas faute de dieu !

  • 102
  • 1
  •  
  •  
  •  
    103
    Shares

Grosses inondations en République islamique d’Iran, et c’est certainement à cause de mère nature, cette catin que dieu n’a pas réussi à soumettre. Par contre, quand l’eau va se retirer, ce sera certainement grâce à dieu, le grand, le beau, le fort… Oui, c’est pathétique !

Dans le même genre, nous avons eu droit, chez les cathos, à des actes pédophiles dont la cause était Lulu, comprendre Lucifer, le diable, Belzébuth, certainement un poteau de la mère nature et, tant qu’on y est, du père fouettard. François le Pape, sans sourciller, faisant sa gueule de convaincu, tentant d’en persuader les plus soumis de ses esclaves religieux.

Ne voyez rien de méchant dans ces quelques lignes, faisant juste pour une fois un peu d’humour, et ce n’est pas non plus du foutage de gueule, c’est pire que ça, puisque ici je dénonce avant tout la malhonnêteté des responsables religieux incapables de faire face à leurs contradictions et à celles de leurs bibles, de leurs religions, devant coûte que coûte tout rattacher à leurs dogmes théoriques et fantasques. Parce que croyez-moi, aucun de ces gens ne croient eux même en leurs balivernes, et s‘ils vous disent le contraire, alors ce ne sera qu’un mensonge de plus pour sauvegarder ce pouvoir dirigiste, voir dictatoriale, sur la naïveté des gens, les plus gentils des croyants, souvent par inculture.

Ah si les athées avaient les mêmes moyens de communication et d’éducation que les dogmes religieux, les mêmes moyens financiers, alors à coup sûr, les religions et leurs dirigeants, chuteraient immanquablement devant les contradictions de leurs dogmes, face à nos cultures rationnelles.

Ce jour viendra mes ami(e)s, je vous le promets, il suffit pour ça de nous y aider. Signez notre pétition, ce sera déjà un premier pas.

Gilles Ragnaud ( désolé pour les fautes, je suis dys ! )

ATHÉES, NOUS DEVONS ÊTRE PRÉSENTS PARTOUT.

  • 168
  • 3
  •  
  •  
  •  
    171
    Shares

C’est aujourd’hui une évidence, l’athéisme, sa base commune, celle que nous partageons tous de ne pas croire en une entité supérieure, se démocratise, commençant au-delà des écrits à donner de la voix, bientôt les athées seront présent partout.

C’est en effet  bien de dire entre nous que dieu n’est qu’un mythe, mais si nous ne sommes pas capables de défendre ce fait, de le partager, de lui donner des raisons d’être et de le justifier, alors jamais nous ne serons pris en compte, pris au sérieux, laissant les places qui devraient être les nôtres à des vendeurs de rêves, préférant faire évoluer notre société dans des valeurs théoriques. Nous avons donc l’obligation de donner de la voix, de montrer que nous, environ 60 % de la population en France, existons, revendiquant l’athéisme comme étant lui aussi une source d’inspiration pour les générations futures.

Pour ce faire nous devons donc être présents dans chaque manif pour la paix, pour la défense de valeurs sociales, dans chaque rencontre avec les médias, auprès des responsables politiques, etc. Nous devons aussi savoir apporter des solutions communes, des propositions plus politiques dans le sens premier du mot, c’est-à-dire au sein de la vie de cité, devant dans ce sens intervenir et s’opposer aux politiques pro-religieuses, et en ce moment il y a du boulot. Nous devons enfin savoir montrer qu’il n’y a pas besoin de croire en un mythe pour savoir construire un monde de bienveillance pour tous, pas besoin de croire non plus en une entité supérieure, pour prouver de solutions faites de compassion ou tout simplement d’amour et de respect de son prochain.

L’image contient peut-être : 1 personne
Gilles Ragnaud, porte-parole national de Génération Athée

Dans cet objectif, celui de donner une impulsion nationale de démocratisation de notre pensée commune, nous réfléchissons à la mise en place, de premières « rencontres conférences » sur ce qui nous est sensible, y invitant bien sûr plusieurs auteurs et penseurs défendant l’athéisme, rassemblant je l’espère nombre d’entre vous. Je vous invite d’ailleurs à ne pas hésiter à manifester votre intérêt à y être présents.

Il est grand temps, nous athées, de nous faire respecter en tant qu’individus insensibles aux croyances théoriques des religions, de nous faire respecter aussi en tant que citoyens, devant absolument avoir et prendre la parole afin de défendre nos visions du monde et de la société, nous avons pour cela la force du nombre, n’ayant plus qu’à y joindre nos volontés.

Signez la pétition pour permettre à Génération Athée de s’engage à défendre l’athéisme dans notre système laïque.

Gilles Ragnaud