Je suis Charlie

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

jenvier-001

Pour la liberté d’expression, pour la paix, pour l’athéisme, pour nos amis morts assassinés, pour se souvenir et ne jamais oublier, pour continuer à militer contre les haines et la bêtise, pour donner une place à des convictions réalistes de notre monde.

7 janvier 2015 / 7 janvier 2017

JE SUIS CHARLIE

Présidentielles de 2017, les religions s’invitent dans la campagne, et les campagnards y invitent les religions !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

decembre-001

Blanc bonnet et bonnet blanc.

Malgré la laïcité, on ne peut que constater en France, que le point central de toute politique pour les candidats aux présidentielles, est et reste encore les religions. Il suffit pour s’en convaincre de voir avec quelle ardeur certains candidats se vautre littéralement auprès de communautés religieuses, à l’image du candidat de la droite, François Fillon, revendiqué comme étant LE candidat de la Manif pour tous, avec tout ce que cela représente de valeurs religieuses catholiques. Les autres candidats font eux aussi allégeance aux religions et croyants, les uns draguant la communauté musulmane, les autres n’hésitant pas à aller voir le pape, ou se rendre dans les cités, participant à des rites spirituels, le tout en tenant des discours visiblement complaisants.

Il faut dire que les religions sont omniprésentes dans les médias, prenant sans cesse et malgré la laïcité, part à la vie politique et sociale de notre pays, n’hésitant pas à organiser des groupes et forces de lobbies, investissant les centres névralgiques du pouvoir obligeant les candidats à prendre position, et tout cela au détriment de la laïcité.

Pour les candidats l’importance de ce positionnement est crucial, et pour une raison simple, celle que tout ou presque et d’une manière ou d’une autre est rattaché à une représentation religieuse. Ainsi, qu’il s’agisse de terrorisme, d’Israël ou des USA, de laïcité, de scolarité, de féminisme, ou encore d’immigration, la majorité des sujets et infos de notre quotidien ramènent immanquablement de près ou de loin aux faits et positionnements religieux. Les athées que nous sommes sont nécessairement et naturellement intéressés à ces sujets, nos éducations judéo chrétiennes ou autres nous rapprochant forcément et malgré nous à un moment ou un autre de « valeurs » traditionnelles et communes à celles s’adressant aux religions.

C’est ici un paradoxe, car même s’il n’y a certes pas à proprement dit de discours ou de politiques pleinement athées ou non religieuses, il n’en reste pas moins que la plupart des athées occultent les côtés et engagements des candidats envers les religions, n’hésitant pas malgré cela à les soutenir.

En conclusion nous sommes en droit de nous poser la question de savoir où dans cette campagne, en est la laïcité, à quoi est-ce qu’elle sert, chacun des candidats la mettant ou de côté, ou la traduisant à sa manière, selon ce qui l’arrange.

Mon constat, toujours le même, est simple.

La laïcité n’est autre qu’une loi devenue hélas, un outil de propagande politique servant à souhait les religions et ceux qui les défendent. Il est donc urgent de rappeler les règles et le respect primordial de cette loi à chacun des candidats aux présidentielles, mais aussi aux responsables religieux. Je constate aussi qu’hélas, une fois de plus, l’observatoire de la laïcité n’a pas l’air de s’en préoccuper, laissant faire et dire n’importe quoi au nom de la laïcité, la laissant menacée par ceux qui pourtant sont en premier lieu censés la défendre et la respecter.

Blanc bonnet et bonnet blanc.

Au grand dam des athées, les politiques et les religions ne sont apparemment pas prêts de se séparer. La confédération Génération Athée aura je l’espère ce rôle de savoir mettre devant les multiples contradictions, irrespects et autres manquements et traductions faites de cette loi de sagesse, lui inspirant une réforme nécessaire.

Gilles Ragnaud

Se construire, un devoir pour nos générations futures.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

novembre-053

La seule raison d’être de Génération Athée, est de construire un athéisme actif, c’est-à-dire une association faite d’athées volontaires, capables de réunir autour d’eux une équipe de personnes ayant les mêmes sensibilités, réfléchissant aux nombreux secteurs dans lesquels nous devons intervenir. Le but est bien entendu de permettre aux athées, de devenir au même titre que les communautés religieuses, un lobby fort, capable de s’opposer avec intelligence et respect aux forces religieuses, leurs objectant une forme plus rationnelle de notre monde, devant aussi avoir la capacité de peser sur les institutions de l’État et des médias, cette démarche étant déterminante dans le sens où elle nous donne enfin l’opportunité de nous exprimer, de pouvoir réagir et participer au même titre que les religions à toutes les émissions, commémorations, et autres cérémonies publiques.

Et des sujets nous concernant directement il y en a une quantité, devant par exemple impérativement être présents dans l’éducation de nos enfants, leurs scolarités, devant aussi savoir débattre face à une laïcité dépassée, rendant aujourd’hui, il faut le dire, l’Etat complice de l’endoctrinement de notre jeunesse. Nous devons aussi être là, défendant nos visions d’une société libre de penser et d’être, défendant le sexe, l’amour, les mariages gay ou hétéro, nos actions étant aussi attendues ailleurs, ne devant par exemple pas laisser des croyants dicter la morale civile ou politique, les athées que nous sommes devant avoir eux aussi leur mot à dire en ce qui concerne l’éthique, la bioéthique, l’avortement, la solidarité ainsi que tout autre choix de libertés individuelles et collectives. Nous devons aussi être présents dans les dépenses de l’Etat, celles surtout en faveur des religions, patrimoine immobilier, scolarité et autres associations, devant aussi marquer nos désaccords lorsqu’une personnalité d’Etat se rend au nom de la République aux invitations de religions, flouant du pied l’idée même de la laïcité en acceptant d’entrer dans un temple ou de participer à une cérémonie pieuse.

Vos très nombreuses réponses, messages et réactions à nos publications, ainsi qu’à toutes celles émanant de groupes athées sur les réseaux sociaux, démontrent combien nous avons tous hâte de voir se construire des mouvements nationaux, voir francophones de l’athéisme, réunissant la Belgique, la Suisse, le Québec, mais aussi nos amis d’Algérie, du Maroc, de Tunisie, sans oublier bien sûr tous ceux qui viennent du reste du continent Africain, la France et ses nombreux athéistes faisant partie de cette longue liste. Nous avons pu comprendre aussi que ce que l’on attend de nous est avant tout d’ordre politique, le mot politique étant ici dans le sens de la vie de la cité, devant au même titre que les religions, savoir être présents au sein des Etats, apportant nos indispensables visions du monde, devant nous aussi savoir intervenir dans les grands débats sociaux, devant savoir être force de proposition, donnant des repères à nos concitoyens, une idée de ce que l’athéisme pourrait apporter de libertés à leur vie de tous les jours.

Nous avons du travail, ce travail étant un devoir, ce devoir étant pour nos générations futures, sachant que c’est en elles et nul par ailleurs que se dessine et se dessinera l’avenir de l’humanité.

Gilles Ragnaud

Apparemment l’Athéisme serait Contagieux… et c’est tant mieux.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

novembre-019

C’est une grande bouffée d’air qui fait du bien, non seulement notre société Française se libère petit à petit des dogmes religieux, mais en plus l’athéisme qu’elle engendre se répand telle une contagion de lucidité, même en dehors de nos frontières.

Nos concitoyens en ont tout simplement marre des religions et de leurs problèmes récurrents, omnipotentes dans nos médias. Ils sont demandeurs d’une construction athée, dans notre laïcité, mais aussi au centre même de notre république, demandant de vraies réponses constitutionnelles permettant un équilibre général d’instruction où l’évolution remplacerait au mieux les contes et légendes dans nos cultures et institutions nationales. Génération Athée prend une part non négligeable dans cette conscience nouvelle, instituant le fait que nous aussi athées avons des volontés, des envies, parmi lesquelles celle d’une reconnaissance athée au sein d’un système laïc, permettant plus de démocratie républicaine : Car oui la plus grande conviction de France n’y est toujours pas représentée… un comble !!! 

Un comportement nouveau se passe.

Cette contagion dépasse largement nos frontières s’étendant un peu partout dans le monde, car même si les religieux restent majoritaires, l’athéisme devient épidémique, et mieux encore transmissible de génération en génération, et ça c’est quelque chose de nouveau. Ce qui est nouveau aussi, c’est qu’avant, dès que les choses allaient mal, on se regroupait autour de la croyance, de la prière comme étant le seul salut possible, la misère faisant le pain béni des religions. Mais maintenant c’est fini, les citoyens du monde s’ouvrent à des pratiques bien plus cohérentes, cherchant des solutions non plus mystiques, leurs préférant largement des actions d’engagement, capables sur le long terme d’améliorer les quotidiens.

Une conscience utile : On ne subit plus, on agit.

C‘est grâce à de nouvelles consciences à la fois locales et internationales que ces engagements peuvent se prendre. On ne subit plus, on agit, on s’engage en tout, et surtout contre tout ce qui peut amoindrir notre qualité de vie. Ainsi dans certains pays on se bat pour la liberté des femmes, dans d’autres contre l’excision, dans d’autres encore pour le droit à l’homosexualité, les libertés individuelles et collectives, d’autres s’opposant au conservatisme religieux, pour l’égalité des droits, l’avortement ou encore tout simplement pour l’expression.

Voilà, c’est tout ça l’athéisme contagieux, c’est tout cet ensemble de choses et de gens, d’engagements et de combats qui chaque jour libère notre monde des dogmes religieux et de leur pouvoir d’étranglement. C’est l’engagement de chacun dans cette volonté ailleurs comme ici chez nous en France, dans des émancipations nouvelles où le concret prend le dessus sur l’imaginaire, laissant ce dernier parmi les contes et légendes, les mythes anciens, ceux de dieux tout puissants nés et morts par l’oubli, et les consciences nouvelles.

Propageons tant que possible cette contagion heureuse, cette infection libératrice tel un vaccin contre l’intolérance, le conservatisme primaire et l’immobilisme. L’Évolution tient en nous, et exclusivement en nous, c’est donc à nous dans nos engagements quotidiens de la faire progresser.

Allez mes amis… contaminons !

Gilles Ragnaud

Génération Athée… ici on parle de CULTURE ATHÉE.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

novembre-006

Un groupe athée pas comme les autre… ici on parle de CULTURE ATHÉE.

Livres, infos, débats, engagements, réactions, actualité, articles originaux… Génération Athée, ici on parle de CULTURE ATHÉE…

Rejoignez-nous, sur Facebook et sur notre site info www.generation-athee.fr
Sans dieu ni haine.