Les engagements politiques de Génération Athée, sont exclusivement « sociaux » !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'engagement, Gilles Ragnaud.S’engager ou mourir.

Il y a certes d’autres options que l’engagement ou la mort, cette formule n’étant ici qu’une allégorie, celle que la majorité silencieuse que nous sommes n’a jamais cessé d’être en ne s’engageant pas, certainement par peur d’elle-même, cette peur de construire au risque de ressembler à ce qu’elle ne veut surtout pas être. Pourtant l’engagement est indispensable, essentiel à toute lutte, toute forme d’évolution sociale, politique, économique et pour nous aussi laïcs.

Et là-dessus nous n’avons d‘autres choix que celui de nous investir politiquement, apporter au niveau le plus haut de notre nation, nos revendications, nos volontés sociales, et aider à définir le statut laïc qui sera le nôtre pour l’avenir de nos générations futures.

S’engager politiquement est indispensable pour nos sociétés de demain.

L’engagement pour nous, c’est la reconnaissance de nos convictions, celle de ne pas croire certes, mais celles aussi et entre autres des origines du monde, de la vie, de l’espace, et plus encore dans une forme de logique, des sciences, des consciences ou encore d’évolution humaine et de maturité, sachant la vivre et l’accepter comme elle est, et avec ce qu’elle est. Cette manière de voir est mon observation toute personnelle, et bien évidement, personne n’est obligé de la partager, d’autres certainement ne voient pas de conviction dans l’athéisme, ou à d’autres niveaux, peu importe, l’essentiel étant de s’engager.

Ces engagements sont nécessairement politiques, tout simplement car faisant partie de la vie de la société, de sa cohésion sociale et économique. Ces engagements sont aussi ceux du « vivre ensemble », de la laïcité et de son évolution future vers une ouverture moderne envers les convictions plus qu’envers les seules religions. Pour nous ces engagements politiques sont donc exclusivement sociaux et laïcs, avec pour base nos seules revendications.

Nous savons que beaucoup de vous, lecteurs de Génération Athée, soutenez fortement nos propositions d’évolution, nombre de vos témoignages et engagements nous soutenant dans nos démarches.

Alors au nom de la CGA, merci à vous.

Gilles Ragnaud 

Pour Romy. 

GILLES RAGNAUD, CONFÉRENCE.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enfin, Gilles Ragnaud nous revient, pour  nous offrir une première conférence dans le cadre de Génération Athée, dont le thème sera : Athéisme, laïcité, une France du vivre ensemble.

C’est après de longs mois d’absences, pour cause de santé, que Gilles Ragnaud, fondateur de Génération Athée et auteur de ces lettres modernes, nous offre une première conférence sur cet athéisme différent, moderne, ouvert et laïc, un athéisme du vivre ensemble où les libertés individuelles et collectives passent avant tout. 

Gilles Ragnaud nous offre un accès nouveau à l’athéisme, lui permettant d’entrer pleinement dans le cadre de la laïcité, demandant et motivant cette action nouvelle, par la reconnaissance non plus des seules religions, mais avant tout des convictions, celles des athées en étant l’une des plus éligibles en France. 

Vous pouvez réserver et faire vos demandes de renseignements ici, sur Génération Athée, via notre page contact, ou encore via le blog de Gilles Ragnaud ou sur notre page Facebook

Venez Nombreux, le 9 Septembre 2017 à Dieppe en Seine Maritime. 

PS : Si vous souhaitez organiser une conférence dans votre région, pas de soucis, n’hésitez pas à nous en faire la demande. 

MACRON NOUS VOILA !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Et vous chers sympathisants, athées, et non croyants, êtes-vous prêts avec notre génération Athée à descendre dans les rues pour montrer à la France que nous existons aussi, que nous avons des revendications, que nous sommes nous aussi les enfants d’une laïcité que nous voulons moderne, ouverte, et faite de vivre ensemble ?

Êtes-vous prêts à défendre nos envies, nos besoins, à donner de la voix pour qu’enfin on écoute celle de la raison, sachant l’enseigner, la diffuser, l’organiser auprès de tous, montrant qu’une autre vérité existe aussi. Êtes-vous prêts athées et non croyants, à donner de votre temps, de votre présence, pour participer à ce qui va être la plus grande avancée que nos générations vont tenter d’obtenir depuis la loi de 1905, celle où dès la base, la laïcité ne s’adressera plus aux seules religions, mais avant tout aux convictions.

Nous avons tellement à faire, que chacun d’entre nous va devoir s’engager, créer, manifester, soutenir et partager. Nous avons tellement à faire, que nous sommes dans l’obligation de nous unir, de rallier à nos causes et montrer à nos générations futures, que la paix, que l’amour, que la bienveillance et que la compassion, sont aussi des concepts non religieux, étant tout simplement humain.

Demain, aujourd’hui, il nous faut engager des associations locales de la CGA, la confédération étant là pour vous épauler. Alors n’hésitez pas à nous contacter, nous répondrons toujours.

Porte-parole CGA : Gilles Ragnaud

INTOLÉRABLE : la CGA Prévient !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Durant les présidentielles, nombre de groupes dits athées se sont créés, se disant intégristes, fondamentalistes, traditionalistes, leur vision extrémiste de l’athéisme allant à l’encontre du travail voulu et effectué par la Confédération Génération Athée.

Soutenant avec vigueur l’idée de laïcité et de vivre ensemble, nous rejetons nécessairement toute forme d’intégrisme athée. Nous prévenons donc leurs auteurs, que la CGA n’hésitera pas une minute à dénoncer, s’il le faut devant les tribunaux, toute forme d’utilisation des convictions athées, à des fins de haine et de rejet de l’autre.

Le rôle de Génération Athée est aussi celui de défendre l’image des athées et d’un Athéisme moderne, capable de s’intégrer dans la vie politique et sociale de notre pays, capable de défendre des valeurs communes, de solidarité, de bienveillances, mais aussi de compassion et de vivre ensemble, dans l’intérêt de tous, sans exception.

Que ce rejet de l’intégrisme soit aussi l’occasion pour chacun d’entre nous, de réfléchir à ce que nous voulons que l’athéisme soit pour nos générations futures. Que cette page vous soit aussi utile à dénoncer ces intégrismes, leurs auteurs et leur haine, défendant ainsi le vivre ensemble et la laïcité, bases absolues d’un athéisme laïc moderne.

Pour la CGA : G. Ragnaud 

ATHÉES, PRÉPAREZ-VOUS, NOTRE JOUR EST ARRIVÉ !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quel que soit le gagnant, les athées et leur confédération seront dans les rues pour l’accueillir, et lui remettre leurs revendications. Ce futur quinquennat devra se faire avec nous, avec nos forces pacifiques, dans la paix et le respect des autres formes de convictions, et dans un vivre ensemble évident pour tous.

ATHÉES, PRÉPAREZ-VOUS, NOTRE JOUR EST ARRIVÉ !

A LA VEILLE DU PREMIER TOUR DES PRÉSIDENTIELLES.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A LA VEILLE DU PREMIER TOUR DE LA PRÉSIDENTIELLE. 

Votez Athée, votez laïc.

(Rassurez-vous, personne ici ne va vous dire pour qui les athées devraient voter.)

La CGA a tenté durant ces dernières semaines, de participer à sa manière à la présidentielle par le partage d’articles de la presse Française, mais aussi en tentant des réflexions plus profondes, reflétant les positions de tel ou tel autre candidat. Nous nous sommes hélas rendus compte que l’actualité présidentielle liée à l’athéisme et aux athées, était très, mais alors très très pauvre, les athées n’existant toujours pas dans cette élection, seules comptant pour les candidats les religions, qui elles, au contraire de nous, ont pignon sur rue.

Si les candidats nous ignorent, c’est juste de NOTRE FAUTE !

C’est toujours le même problème, les personnalités politiques ne parlent que de ce qu’elles aiment, ou de ce qui pourrait les soutenir. Et c’est là que les athées sont toujours à la traine, restant blottis dans leur tanière, n’ouvrant jamais leur gueule, laissant faire, grommelant de ci de là, sans jamais au grand jamais s’exprimer, criant leur ras le bol, leur détermination à exister dans ce monde d’une grande laïcité religieuse.

Alors que nous reste-t-il ?

Voter laïc, oui c’est un bon début, même si cette laïcité ne prend pas en compte les revendications athées, même si cette laïcité n’est vouée qu’à satisfaire les religions, au moins elle existe. Mais avouez que ce serait jubilatoire de savoir que cette même laïcité sache évoluer, ne s’adressant plus aux seules religions, devant enfin et avant tout savoir reconnaitre les convictions, religieuses ou non, celles des athées comprises.

Pour un vivre ensemble palpable pour tous.

Et pourtant nous athées, aurions tout intérêt à être soutenus par des personnalités politiques, s’engageant dans un athéisme laïc, le sortant, par exemple, du contexte de la loi de 1905 pour devenir une institution confédérale nationale gérée par l’État. Ce n’est bien sûr qu’une idée parmi quantité d’autres, et c’est bien entendu aux partis et personnalités politiques de faire ce genre de propositions, permettant enfin aux athées d’exister eux aussi dans une nation où le vivre ensemble ne serait pas qu’une illusion.

Bon vote à tous.
G. Ragnaud

A quoi peut bien servir une confédération athée ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A quoi peut bien servir une confédération athée ?

Pas toujours simple de comprendre les démarches de la CGA, et pourtant une quantité d’actions nous attendent. Malgré que nous représentions 63 % de la population Française, les athées n’ont jamais droit à la parole, devant se contenter de ne pas être du tout représentés. Certes la laïcité c’est la séparation des cultes et de l’État, certes encore elle s’adresse à tous, mais force est de constater que ce sont toujours les religions qui en profitent, pour ne pas dire en abusent.

Une conviction n’est pas forcément un culte !  

Le travail de la CGA est entre autres celui de faire comprendre à notre société, que l’athéisme est aussi une conviction, et qu’à ce titre il a toute sa place dans la cadre de la laïcité. Oui nous y avons toute notre place, d’autant plus que bien souvent les athées sont plus respectueux des œuvres laïques, œuvrant même fortement pour un vivre ensemble, la CGA faisant maintes propositions dans ce sens. Reste que nous, pour l’instant, nous ne sommes pas encore directement concernés par cette laïcité, n’étant pas un culte, pouvant donc nous investir politiquement sans aucune retenue.  

Des engagements politiques.

Peser sur le monde politique social et économique est en effet indispensable pour nous, nombre de sujets étant à notre portée, devant pour chacun faire entendre nos voix. Rien ne devrait en effet nous empêcher de descendre dans les rues pour défendre nos convictions, comme l’avortement, les libertés individuelles, la GPA, la laïcité, la PMA, la génétique, l’enseignement athée, etc. Rien non plus ne devrait nous contraindre à aborder des discussions et trouver des compromis avec les représentant de l’État, défendant là encore nos convictions, telles que les libertés collectives, le mariage gay et lesbien, l’éthique, le vivre ensemble, l’homosexualité, l’amour, le sexe, le politiquement incorrect, etc.

L’union Athée.

La Confédération Génération Athée fonctionne un peu comme un « syndicat », sauf que là, nous ne défendons pas des travailleurs ou des patrons, nous en tenant à défendre l’athéisme et les athées de France.  Comme vous pouvez le lire, nous avons beaucoup, mais alors beaucoup d’actions à mener, chacun d’entre nous étant directement concerné par ces actions, devant libérer notre pays de la main mise religieuse sur les affaires laïques. C’est d’une libération de la France dont nous parlons la majorité que nous sommes, majorité pour l’instant silencieuse, devant rétablir un équilibre indispensable, perdu dans les méandres politico-religieux de ces dernières années.

S’engager n’est pas un gros mot, c’est une nécessité.

Gilles Ragnaud.

Convictions plus « légales » que d’autres ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Certaines convictions seraient elles plus « légales » que d’autres ?

Rappelez-vous la dernière fois que les mots athée ou athéisme ont été nommés dans le cadre de la loi sur la laïcité ?

Facile jamais !

Il serait grand temps d’être, nous aussi, considéré par la loi de 1905 !