4- Pourquoi Génération athée ne fait ni libre pensée, ni philosophie athée ?

  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  
    16
    Shares

Philosopher et librement penser c’est vouloir donner un ou plusieurs types de « version de l’athéisme », chose que nous laissons volontiers à toutes celles et ceux qui eux se plaisent à cet exercice.

Tout en respectant les autres courants athées, notre vision de l’athéisme se passe de l’idée de philosopher et de librement penser l’athéisme, pour la simple raison que pour nous, ce serait lui donner une consonance qui ne correspond pas à notre vision simplement « rationaliste » de l’athéisme. Notre travail n’est en effet pas celui de donner une version de l’athéisme, ce n’est tout simplement pas notre boulot, nous en tenant à l’action, la revendication, travaillant comme le ferait un syndicat défendant des salariés.

Partant du principe que tous les sujets sans exception regardent les athées, nos approches sont politiques, étant aussi sociales et économiques. Ainsi, la famille, la scolarité, la santé, les libertés individuelles et collectives, mais aussi la génétique, la bioéthique, les droits de l’homme, le sexe, la mort, la vie et tant d’autres sujets sont des thèmes essentiels, pour lesquelles nous devons avoir des avis, devant, bien entendu, les défendre.