Malgré la laïcité, les religions en France n’ont jamais cessé de faire de la politique.

Partagez !

 image athée fb43

Athée. La communauté·samedi 12 décembre 2015

 Tirer les ficelles par derrière, acheter les voix des décideurs par le biais de chantages lobbyistes, faire descendre dans les rues les fidèles et autres bigots contre des projets de société, ou encore pactiser, fraterniser et faire plier l’État et sa laïcité pour obtenir toujours plus d’avantages, de libertés religieuses et d’argent. Tout cela donne un aperçu général des agissements qu’ont les religions au sein de notre république, et si cela fonctionne, c’est tout simplement par qu’en face ils trouvent des représentants de l’État plus que tolérants, puisque permissifs et corruptibles, acceptant ces manigances.
L’acceptation de ces agissements politiques a un impact direct sur les citoyens Français, les athées que nous sommes en faisant bien entendu partie. Ces impacts sont avant tout sur nos libertés individuelles et collectives, puisque agissant sur les choix stratégiques au sein même des formations politiques, certaines s’empêchant par exemple de traiter un sujet par peur de voir les lobbies religieux s’y opposer. A cela rajoutons les soutiens, ou pas, des religions à tel ou tel autre parti politique, accordant leur appui à qui traiterait d’un sujet, d’une option soutenant les morales religieuses, ou leurs accordant encore plus de libertés d’action et de subventions.
Alors à quoi sert la loi sur la laïcité ?
Au vu des multiples décrets, arrêtés et autres trafics faits depuis des années de la loi sur la laïcité, cette dernière n’a plus rien à voir avec son sens premier. Ainsi la laïcité qui appelait à une séparation d’entre les religions et l’État, appelant aujourd’hui à un vivre ensemble, ce vivre ensemble ouvrant de multiples portes permettant les agissement des religions ainsi que les tolérances des responsables et décideurs politiques, la laïcité telle qu’elle a été en 1905 n’existant réellement plus, étant une autre loi, avec d’autres volontés, moins bien ou meilleures ce n’ai pas le sujet, tout ce que je vois c’est que cette laïcité-là ne sert plus l’État, la république, mais bel et bien les religions, et rien que les religions.
Nous devons donc prendre en compte dans nos démarches futures, le fait que les religions soient politiquement impliquées dans notre nation. Nous devons aussi prendre en compte qu’elles n’ont face à elles aucune opposition, la république et les responsables politiques faisant partie intégrante de ces implications politiques, en étant littéralement partenaires officiels. Le seul contrepoids possible reste donc les athées, leurs militants, leurs lobbies indispensables à la bonne marche de nos actions, de nos volontés, apportant nous aussi de l’opposition, ou au contraire du poids législatif, devant employer les mêmes méthodes, soient-elles basses, que celles utilisées par les lobbies Religieux.
La république est ainsi faite, que nous ne pouvons agir autrement, devant nous aussi user de pressions pour obtenir un avenir plus libre pour nos générations futures. Plus tôt nous serons nous engager, plus vite les responsables politiques nous rallierons, nous permettant de jouer un véritable rôle au sein de notre nation, et il en est grand temps !
Gilles Ragnaud

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.