COP 21, une rencontre capitale pour les athées.

Partagez !
image athée fb40

Le réchauffement de la planète est aujourd’hui visible en tous les points de la planète, il n’est en effet pas un continent qui n‘en porte pas les traces, nos océans eux-mêmes en étant victimes. Difficile par contre d’en tirer une conclusion tant qu’à savoir si oui ou non c’est de la faute des activités humaines, ce n’est d’ailleurs plus le débat, l’urgence étant ailleurs, le défi principal étant aujourd’hui le soutien de nos nations occidentales aux pays les plus pauvres de la planète, devant nécessairement les aider à la transition écologique par tous les moyens possibles.

Toutes les communautés du monde sont concernées, les athées en particulier, et pour plusieurs raisons. La première est que les acteurs et scientifiques, travaillant à la transition écologique, sont dans leur très grande majorité athées. D’autre part, la rencontre des leaders du monde au sein de la COP 21, a un impact politique indéniable, concernant directement la totalité des habitants de la planète, mais aussi nos faunes et flores, les athées que nous sommes étant dans l’obligation d’en être directement acteurs.

En être acteurs en tant que Génération Athée, « fédération nationale naissante », c’est faire part de nos volontés, être force de proposition, participer aux débats ici sur le web, mais aussi lors de rencontres inter athées. Nous devons par exemple être vigilants tant qu’à l’avenir, être attentifs à ce que les nouvelles énergies soient accessibles à tous, au niveau des tarifs bien sûr, mais aussi dans le partage et l’accessibilité à ces nouvelles technologies, chacun devant être assurer dans le futur de pouvoir à moindre coût subvenir seul ou collectivement à ses besoins en énergies.

Des solutions en matière d’écologie, il en existe de plus en plus, qu’elles concernent le climat, le recyclage, les océans, la pollution, l’agriculture, etc… l’humanité, ses génies nouveaux, sachant aujourd’hui apporter des réponses à un équilibre indispensable de la biodiversité du monde.

Je sais que comme moi beaucoup d’athées se sentent directement concernés par le bien être de notre planète, nos implications dans les choix politiques que prendra notre nation, étant un devoir, une responsabilité que nous nous devons d’avoir pour nos générations futures.

Gilles Ragnaud

Retrouvez ici les chantiers prioritaires de la société civile pour l’énergie et le climat : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Cahiers-d-acteurs-de-la-societe.html

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.