Hollande un athée, le cul entre deux chaises.

Partagez !

ga.00006

“Je suis arrivé à un point où ce qui s’impose, c’est plutôt la
conviction que Dieu n’existe pas, que le contraire”
F. Hollande.

Et oui, athée François Hollande l’est, l’avouant via cette phrase dans un ouvrage de 2002 du journaliste Jean-Yves Boullic, intitulé « Ceux qui y croient, ceux qui n’y croient pas». Son athéisme ne fait donc aucun doute, mais de là à le revendiquer, à soutenir ses convictions d’athée il y a tout un monde, car la peur d’afficher son athéisme en politique est systématique, se retrancher et agir au nom de la république sous le symbole de la laïcité étant une convenance bien plus sûre, même s’il faut rester le cul entre deux chaises, et ménager la chèvre et le chou.

Hollande, n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.
Il est en effet difficile d’avoir une position claire tant qu’à son athéisme lorsque l’on fait de la politique, ne pouvant déplaire à une partie de ses électeurs, ces citoyens Français religieux de tous poils, influant par leur militantisme et lobbysme. L’enjeu est trop grand, voire primordial lors d’élections, le contre poids athées inexistant ne permettant pas d’afficher cette opinion.
Et pourtant tout comme certains en politique se revendiquent croyants et laïcs, il serait pourtant simple, comme nous le faisons nous ici à Génération Athée, de se revendiquer athées et laïcs, cet athéisme étant un droit, et même plus encore, le revendiquer étant une liberté individuelle et collective essentielle à l’évolution de notre société. Les athées quels qu’ils soient et quelles que soient les fonctions politiques ou non, ne devraient jamais avoir à se cacher, à se fondre dans l’échappatoire exclusivement laïc, tout le monde, président ou non devant avoir et le courage et la fierté de ses opinions athées.

Notre travail est donc ici de faire en sorte que chacun fasse son « coming out » athée, libérant l’athéisme de ce carquois qui l’oblige à la réserve, une modération politiquement correct. Ce coming out est une liberté que nous devons obtenir collectivement, en propageant et affichant nos opinons partout, en les démocratisant, faisant tomber les murs d’un silence qui n’a duré que trop longtemps.

L’athéisme change, c’est maintenant aux mentalités d’évoluer.
Gilles Ragnaud

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.