Sarkozy reçu par François le pape.

Partagez !

mars 020

A chaque scrutin, les catholiques, qui votent plus que la moyenne nationale, représentent une véritable force électorale. Nicolas Sarkozy engagé dans la bataille à droite en vue des prochaines élections présidentielles, bien qu’il n’ait toujours pas officialisé sa candidature à la primaire l’a bien compris, cette visite lui permettant d’assoir une position proche des milieux catholiques, dont une bonne partie sont sympathisants de l’extrême droite.

Faire de la lèche aux cathos, une politique commune ?

Et oui, car il n’y a pas que Sarkozy pour butiner du côté du Vatican, le pontife argentin ayant déjà récemment reçu des figures politiques ou militantes françaises, comme la chef de file de “l’Avenir pour tous”, Frigide Barjot, ainsi que des membres catholiques progressistes affiliés au Parti Socialiste des “Poissons roses”.

 

Et les athées dans tout ça ?

Et bien les athées, comme d’habitude ne sont pas ni consultés ni flattés par ces cohortes politiques, et pour cause, ILS N’ONT PAS DE STRUCTURE A LAQUELLE ON PEUT S’ADRESSER, n’ayant aucun porte-parole, ni représentant, étant automatiquement ralliés aux laïcards de base, comme-ci cette laïcité était une réponse aux intérêts athées pour notre pays.

 

Alors une fois de plus, par pure sottise pseudo intellectuelle, celle de cette libre pensée individualiste qui se donne toujours une bonne raison de ne pas faire avec les autres, les athées vont laisser les religions donner leurs directives en vue de 2017 en France, donnant le « la » de leurs futurs avantages laïcs, comme s’ils n’en avaient pas assez, grappillant encore au passage de nos libertés individuelles et collectives, et il faut aussi le dire, ponctionnant dans les caisses de l’État, c’est-à-dire dans nos poches à tous, croyants ou athées.

Rappel : Vous pouvez rejoindre l’association Génération Athée en cliquant ici, car ici on bouge !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.