Vous aimeriez savoir combien coûte la laïcité à la France ?

Partagez !

Avril 055

C’est parce que la laïcité, un des grands principes de la France, est largement plébiscité par la plupart des citoyens, que les gouvernements successifs n’hésitent pas à la mettre à toutes les sauces, quitte à en abuser très largement. Ainsi ils jouent de laïcité pour l’éducation, pour la sécurité nationale, face aux extrémismes religieux, pour le vivre ensemble, pour l’intégration, pour la culture, etc, cette laïcité sensée être une séparation entre État et religions devenant avec le temps des contrats d’engagements très largement rémunérés et toujours à sens unique.

Alors combien coûte la laïcité à la France ?

12 à 16 MILLIARDS d’€uro par an !

Oui oui, vous avez bien lu MILLIARDS et non pas millions … c’est environ la somme titanesque que coûte la laïcité à la France, et attention, ce n’est QUE de l’argent public, votre pognon, celui de votre famille, de nos impôts, etc… !!!

Dans les faits, il est très compliqué d’obtenir les chiffres réels de la laïcité, d’où l’estimation que nous en faisons et son battement de 4 milliards, sachant que c’est une fourchette basse, le vrai chiffrage ayant des chances de dépasser les 20 milliards.

Les vrais chiffres n’existent apparemment pas, ou alors personne ne veut les donner, même pas l’observatoire de la laïcité qui pourtant serait le mieux placé pour informer sur les divers financements de la laïcité. Ce qui rend difficile le calcul, est qu’en fait ces milliards proviennent autant de l’État que des collectivités, régions, communes, etc, d’où la difficulté de rassembler les informations permettant de définir le coût réel de cette laïcité. C’est donc grâce à un regroupement d’informations que nous avons réussi à en conclure cette somme, et nul doute que les laïcards extrémistes, si si ça existe, ne tarderont pas à les contredire, même s’ils sont dans l‘incapacité de nous en donner d’autres, et quand bien même ils nous en donneraient d’autres, que de toute façon le montant en resterait colossal.

Et si encore il y avait des résultats probants à ces dépenses, mais non, ce n’est même pas le cas, le gouvernement lui-même le déplorant, sa laïcité ne prenant pas avec les musulmans, perdant en plus de sa notoriété avec les catholiques, surtout les plus extrêmes d’entre eux. Et pourtant ces derniers ne sont pas à plaindre, sachant qu’à peu près la moitié de cette somme leurs revient directement.

Avril 056

Le problème avec la laïcité c’est qu’elle est devenue très vite, c’est-à-dire dès 1905 une loi à la carte, ne comptant plus les différents décrets face aux exigences du Vatican, l’État accordant nombre de dérogations pour des dispositions majeures, comme l’absence de démocratie dans l’organisation des paroisses, sans compter la réforme signée par « Pétain », la loi du 25 décembre 1942, rendant les collectivités locales libres de décider de verser des subventions à des associations loi 1905, d’ailleurs seule loi pétainiste non abrogée par le grand catholique qu’était le Général de Gaulle. Et pourtant la loi de 1905 est claire : si le bâtiment est attribué, à l’œil, à une association 1905, elle en devient propriétaire, et la collectivité n’a plus rien à voir.

Aujourd’hui les musulmans de France demandent le même traitement laïc que les autres religions depuis 1905, et ils ont raison, reste que là encore c’est l’État avec notre argent qui va encore devoir financer.

Comme nous pouvons le voir, la laïcité à la Française finit par n’être plus qu’une pompe à fric, loin de la simple idée première de liberté de conscience et de cultes, les milliards offerts par l’État et ses collectivités allant engraisser amplement les religions. On peut donc sérieusement en conclure qu’il n’y a plus du tout de séparation, la loi de 1905 plus de cent ans après, n’étant plus qu’un vague souvenir républicain.

Et pourtant chez Génération Athée nous croyons fortement à une forme de laïcité plus moderne, encadrée par des commissions hautement démocratiques où la totalité des sensibilités nationales serait représentée, religions et athées compris. Et même si en face, les laïcards y mettent beaucoup de mauvaise foi, nous y travaillons au nom de tous les athées de France.

Nous nous sommes  posé la question des sources de cet article, étant très difficile d’en mettre, vu que la plupart viennent de coups de fil, d’articles ou de bilans non publiés sur le web. Il y a tout de même celui des “Actualités du Droit“, qui là ne vous parlera que de Paris, mais c’est déjà ça, et c’est déjà suffoquant.

GA

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.