Se construire, un devoir pour nos générations futures.

Partagez !

novembre-053

La seule raison d’être de Génération Athée, est de construire un athéisme actif, c’est-à-dire une association faite d’athées volontaires, capables de réunir autour d’eux une équipe de personnes ayant les mêmes sensibilités, réfléchissant aux nombreux secteurs dans lesquels nous devons intervenir. Le but est bien entendu de permettre aux athées, de devenir au même titre que les communautés religieuses, un lobby fort, capable de s’opposer avec intelligence et respect aux forces religieuses, leurs objectant une forme plus rationnelle de notre monde, devant aussi avoir la capacité de peser sur les institutions de l’État et des médias, cette démarche étant déterminante dans le sens où elle nous donne enfin l’opportunité de nous exprimer, de pouvoir réagir et participer au même titre que les religions à toutes les émissions, commémorations, et autres cérémonies publiques.

Et des sujets nous concernant directement il y en a une quantité, devant par exemple impérativement être présents dans l’éducation de nos enfants, leurs scolarités, devant aussi savoir débattre face à une laïcité dépassée, rendant aujourd’hui, il faut le dire, l’Etat complice de l’endoctrinement de notre jeunesse. Nous devons aussi être là, défendant nos visions d’une société libre de penser et d’être, défendant le sexe, l’amour, les mariages gay ou hétéro, nos actions étant aussi attendues ailleurs, ne devant par exemple pas laisser des croyants dicter la morale civile ou politique, les athées que nous sommes devant avoir eux aussi leur mot à dire en ce qui concerne l’éthique, la bioéthique, l’avortement, la solidarité ainsi que tout autre choix de libertés individuelles et collectives. Nous devons aussi être présents dans les dépenses de l’Etat, celles surtout en faveur des religions, patrimoine immobilier, scolarité et autres associations, devant aussi marquer nos désaccords lorsqu’une personnalité d’Etat se rend au nom de la République aux invitations de religions, flouant du pied l’idée même de la laïcité en acceptant d’entrer dans un temple ou de participer à une cérémonie pieuse.

Vos très nombreuses réponses, messages et réactions à nos publications, ainsi qu’à toutes celles émanant de groupes athées sur les réseaux sociaux, démontrent combien nous avons tous hâte de voir se construire des mouvements nationaux, voir francophones de l’athéisme, réunissant la Belgique, la Suisse, le Québec, mais aussi nos amis d’Algérie, du Maroc, de Tunisie, sans oublier bien sûr tous ceux qui viennent du reste du continent Africain, la France et ses nombreux athéistes faisant partie de cette longue liste. Nous avons pu comprendre aussi que ce que l’on attend de nous est avant tout d’ordre politique, le mot politique étant ici dans le sens de la vie de la cité, devant au même titre que les religions, savoir être présents au sein des Etats, apportant nos indispensables visions du monde, devant nous aussi savoir intervenir dans les grands débats sociaux, devant savoir être force de proposition, donnant des repères à nos concitoyens, une idée de ce que l’athéisme pourrait apporter de libertés à leur vie de tous les jours.

Nous avons du travail, ce travail étant un devoir, ce devoir étant pour nos générations futures, sachant que c’est en elles et nul par ailleurs que se dessine et se dessinera l’avenir de l’humanité.

Gilles Ragnaud

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.