TERRORISME : Et si la réponse venait aussi des convictions athées ?

Partagez !

Le 3 janvier 2016 je publiais un article dans Génération athée, titrant clairement « LA LAÏCITE EST-ELLE LA BONNE SOLUTION POUR LUTTER CONTRE LE TERRORISME RELIGIEUX EN FRANCE ? » (Voir ce lien).

Aujourd’hui, au lendemain des attentats de Londres, je demande maintenant si la réponse au terrorisme ne pourrait pas aussi venir des convictions athées ?

Cette réponse possible serait forcément sur le long terme, apportant des valeurs, des idées, des avancées différentes, ouvrant des horizons nouveaux préservés de toute idée divine. Elle serait aussi un pilier sur lequel l’État, la république, la nation entière pourrait se reposer en toute quiétude, cet athéisme-là étant à part entière inclus dans le principe fondamental de laïcité. C’est ici de vivre ensemble dont je parle, incluant l’importance de l’athéisme dans les choix possibles, allant à l’encontre de bien des définitions athées que certains tentent de vouloir imposer comme étant une règle originelle, je parle de cette idée de faire passer l’athéisme comme étant le choix normal au détriment des choix religieux, cette idée n’étant au vu des multiples attentats, des extrémismes et radicalisations religieuses, apparemment pas si apparente que ça pour tout le monde.

Nous voyons bien ici l’importance, l’obligation que nous avons en plaidant l’athéisme de parler avant tout de « convictions athées » des certitudes différentes libérées de valeurs religieuses et divines. Ces choix différents pourraient être une vraie réponse pour l’avenir aux diverses formes de fondamentalismes religieux, capables d’être partagés, enseignés, expliqués comme étant des cultures nouvelles, à la fois modernes et respectueuses du vivre ensemble.

Soyons clairs, cette proposition ne va pas à l’encontre des autres convictions, chacun étant libre de ses choix, sa seule ambition étant d’apporter d’autres options possibles, l’apport de ces options étant pour l’avenir, pour nos générations futures, une évolution sociale, à la fois individuelle et collective, capable d’apporter des réponses aux maux du monde.

C’est ici une option, un test grandeur nature sur laquelle nos sociétés laïques, modernes, devraient se pencher avec GRAND INTERET. Chacun dans nos nations se sentirait alors directement concerné par ce vivre ensemble, par la laïcité, par l’action commune de paix et d’humanisme, chacun enfin pouvant y trouver des réponses, croyants, agnostiques et athées.

Si nous voulons un monde qui demain soit en capacité de répondre aux grands périls que risquent le futur, il faudra alors prendre en compte toutes les options possibles, celle des convictions athées en étant une de plus importante.

Gilles Ragnaud

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.