METTRE LES CULTES DEVANT LEURS CONTRADICTIONS… OUI MAIS.

Partagez !

ATHÉES : On ne se construit pas en enfonçant les autres, mais en se grandissant soi-même.

Il y a des choses chez Génération Athée que nous ne pouvons pas soutenir, des bases que nos statuts d‘association se refusent à faire, n’étant pas dans nos attributions, ne versant par exemple JAMAIS dans l’ironie, quelque qu’en soit le sens, contre les autres convictions.

Mais pas d’amalgame facile, ce refus ne nous empêche pas d’être critiques, sachant juste faire la différence FONDAMENTALE, entre avoir une opinion, la traduire et faire dans le sarcasme !  

Alors oui, notre façon de faire, d’être, ce respect que nous avons pour les convictions de chacun, pour ses libertés individuelles de croire ou pas, peut choquer certains athées, pour qui l’athéisme n’est là que pour mettre les religions devant leurs contradictions. Pourquoi pas, chacun est libre, mais je me pose tout de même la question de savoir si ça a une utilité, sachant que cette dualité dure depuis des siècles, et que ça n’a jamais empêché les cultes de prospérer.

Certes nous ne faisons pas dans ce genre d’athéisme, mais force est de reconnaitre que notre travail chez Génération Athée, a un impact direct sur les cultes, même s’il est encore discret, et cela sans jamais nous en prendre à eux, sans jamais les agresser, les insulter, les offenser.

C’est toujours plus facile de faire de l’audimat en faisant de l’humour, de l’ironie, en tenant à démystifier un culte, ce qui est difficile par contre, c’est de construire, de lire, de comprendre, de trouver les mots pour dire les choses. Dans notre cas à nous athées, ce qui est complexe est d’enfin, après quelques siècles, de trouver les moyens d’une évolution nouvelle, respectant nos convictions profondes, celle de ne pas croire en faisant partie.

Or, en y regardant de plus près, mettre les cultes devant leurs contradictions c’est ce que nous faisons tous les jours, mais avec une différence essentielle, celle que nous ne le faisons jamais contre eux, mais exclusivement pour nous, dans notre sens, ne déconstruisant jamais les cultes, nous en tenant à nous construire nous-mêmes, et là où nous avançons, là où nous avancerons, là où nous gagnerons un pas, les cultes immanquablement reculeront.

Et des sujets de travail, d’avancées nous en avons quantité, œuvrant sur la laïcité, le vivre ensemble, sur nos libertés à nous aussi de conviction, nos libertés individuelles et collectives, sur nos ambitions, pour l’avenir de nos générations futures, celui de l’enseignement, de la culture, … etc.

Hélas, peu liront ce texte, peu comprendront nos visées, nos actions, la plupart s’en tenant à passer leur chemin, sans lire, souvent par manque de courage, préférant la facilité de liker une image railleuse contre les cultes, ça ne mange pas de pain. Alors que les courageux, que ceux qui liront jusqu’au bout, n’hésitent pas, s’ils le désirent, s’ils comprennent ce travail, cette façon d’avancer, de partager et d’aider les autres à réaliser à leur tour qu’un autre athéisme est possible, et même souhaitable.

On ne se construit pas en enfonçant les autres, mais en se grandissant soi-même.

Œuvrons pour le VIVRE ENSEMBLE.

Gilles Ragnaud

Articles recommandés

2 commentaire

  1. Lu jusqu’au bout, partagé, soutenu.

  2. entièrement d’accord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.