La laïcité toujours exclusivement dans des rapports interreligieux.

Partagez !

Changeons cela ! 

La rentrée sociale s’annonce difficile, entre autres pour nous athées, les dialogues dits laïcs dans notre pays restant, et nous avons pu le constater durant tout l’été, interreligieux, et non pas comme nous l’espérons tous ici, inter convictions. L’athéisme reste donc chez nous un mouvement marginal, non reconnu, si ce n’est (sous forme de non-dits) au travers de la loi sur la laïcité, sachant que tout comme cette laïcité ne représente pas les religions, elle ne représente pas non plus l’athéisme. 

L’importance de partager. 

Nous avons donc là encore beaucoup de travail afin de faire passer cette idée d’évolution de la loi de 1905, progrès qui pourtant transformerait le panorama laïc, chacun s’y sentant enfin directement concerné. Aboutir à cette évolution demande de l’investissement de la part de tous, mais aussi de chaque groupe athée en France, partageant l’idée simple que nous aussi, « convictions athées », puissions bénéficier des mêmes éléments laïcs que les cultes, nous permettant de partager nos convictions profondes.

Ouvrir la porte de la laïcité.

Il est évident que sans reconnaissance d’un athéisme engagé en France, nous resterons une conviction marginale, et cela, malgré que nous soyons largement majoritaire dans le pays. Il va aussi de soi que ce sont aux autorités compétentes d’engager les démarches pour que l’athéisme ait la place qu’il mérite au sein de notre république. Pour cela il faudrait qu’elles soient au courant de nos propositions, que ces dernières puissent aller jusqu’à elles, chose plus difficile que ce que l’on pense. Mais, nul doute, nous réussirons.

Bonne rentrée à toutes et tous.

Gilles Ragnaud

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.