Athée oui, mais pas guerrier !

Partagez !

Chez Génération Athée, nous ne sommes pas des « croisés » de l’athéisme, des « djihadistes » de la non croyance ou encore des soldats anti religieux et religions, l’athéisme tel que beaucoup d’entre nous le conçoivent, et tel que nous le proposons, étant une vision de paix laïque et de vivre ensemble. Ainsi, nous respectons les libertés de convictions individuelles et collectives de chacun, notre rôle, s’il en est un, n’étant pas d’être contre les autres, mais simplement de contribuer à faire évoluer l’idée d’athéisme dans notre république.  

Mais pas d’amalgame, ne pas être contre les autres, ne veut pas non plus dire être pour eux, étant et restant de convictions athées, avec tout ce que cela représente pour nous d’évidences, de certitudes, mais aussi d’espoir de voir un jour nos civilisations suffisamment évoluer pour savoir rendre les religions obsolètes, les reléguant au rang de mythes.

Si Génération Athée développe cette forme nouvelle athéisme, c’est parce que c’est de cette athéisme-là dont nous avons besoin, une conviction ouverte, moderne, collective et non agressive. Cette approche nous permet de dire ce que l’on pense et ce que l‘on veut dans le respect de tous. Elle nous permet de nous exprimer sans aucune haine envers qui que ce soit, réagissant aux nombreuses contradictions religieuses, ou encore contre des visions laïques qui bien souvent nous oublient au passage. De plus, elle nous permet de militer, de défendre nos convictions et de dire, nous aussi, quelles sont nos revendications, de les faire connaitre et partager.

Cette forme d’athéisme permet une évolution nouvelle, une approche humaniste de nos convictions, sachant les mettre à la portée de tous. Elle permet de rassembler les uns et les autres autour de notions de paix, de bienveillance, de compassion, cet athéisme-là n’étant effectivement pas guerrier, bien au contraire, se devant de savoir comprendre chacun, apportant des réponses nouvelles plus en phase avec la réalité du monde.

Chacun doit être une pierre de cette approche nouvelle, sachant convaincre de ses valeurs, de son utilité certainement pour nos générations futures, cette approche étant une « arme » douce, celle d’un athéisme de paix, s’adressant à tous, dans tous les cas, quelle que soit la personne.

Gilles Ragnaud 

Articles recommandés

2 commentaire

  1. Je pense la même chose.
    Bravo.

  2. Je partage votre approche et voilà pourquoi :

    L’athéisme et la non croyance sont souvent l’objet d’incompréhensions qui peuvent déboucher sur des rejets et des violences.
    Les athées et les incroyants sont souvent obligés de taire leurs convictions ; c’est en particulier le cas dans les pays où les pouvoirs politique et religieux imposent des règles d’observance des rites religieux.
    Mais, même dans les pays occidentaux, où la liberté de conscience est apparemment reconnue, il ne fait pas bon s’affirmer athée ou non-croyant !
    Il faudra sûrement du temps pour que notre liberté nous soit reconnue !
    Il nous incombe, à nous athées et incroyants, d’expliquer, de rassurer et surtout de ne pas répondre à la violence par une autre violence, verbale, qui au final exacerbe les antagonismes !
    Les croyants sont libres de croire et ce n’est pas à nous de dénigrer leur foi !
    Nous leur demandons simplement de nous respecter et de nous accepter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.