Même si ça fait mal au « cul » de certains.

Partagez !

S’il est une chose dont nous athées avons tout à apprendre des religions, c’est bien leur manière de communiquer, sachant elles s’assembler, travailler conjointement, en cohérence pour développer leur conviction.  Il faut dire que de ce côté-là, les cultes ont quelques d’années d’avance sur nous, et même si ça fait mal au « cul » de certains, la réalité est là : les religions ont réussi partout dans le monde, et pas nous !

La raison principale est avant tout due aux distorsions que nous athées avons de l’idée de ce qu’est l’athéisme, non pas dans la forme, mais concernant les moyens à mettre en place pour permettre l’approche de nos pensées communes au niveau de l’état, de notre république, en bien sûr au travers elle, de nos concitoyens. 

Du concret pour obtenir du concret.

Chez Génération Athée, nous avons choisi une approche constructive, plutôt militante, dans le respect des libertés individuelles et collectives de chacun, préférant apporter du concret pour obtenir du concret. Nous avons, nous Français, la chance de vivre dans une république laïque, ce qui n’est hélas pas le cas pour beaucoup de nations, européennes entre autres, notre militantisme et nos revendications, passant donc par une demande d’évolution de cette laïcité, entre autres par le fait qu’elle ne parle plus de cultes, mais exclusivement de convictions.

Un des autres problèmes que nous rencontrons, est une attitude interne aux athées, d’opposition systématique à toute nouvelle option athéiste. Se rajoute à cela une forme d’indécence caractérisée par une volonté de nier une évidence, un propos que l’on sait consciemment et foncièrement faut ou injustifié, mais que l’on continue à clamer comme étant vrais. Exemple ci-dessous.

Tout cela est dommage, et dommageable pour l’athéisme, d’autant plus que nous allons tous dans le même sens, celui de voir un jour les religions devenir obsolètes, reléguées au rang de mythes.

Gagner sur les religions ne se fera pas comme par magie, et développer, communiquer nos convictions ne se gagnera pas par des guéguerres internes, et même si ça fait mal au « cul » de certains, nous avons de ce côté, tout à apprendre des cultes. Alors regardons comment ils ont fait, quels ont été leurs langages en matière de marketing et de communication, regardons aussi quelles ont été leurs nombreuses erreurs, et sachons en tirer des conclusions et œuvrer à notre tour dans le sens qui est le nôtre.

Gilles Ragnaud

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.