L’ATHÉISME N’A PAS BESOIN DE SYMBOLE POUR EXISTER, ET C’EST TRÈS BIEN AINSI !

Partagez !

L’athéisme n’a pas besoin de symbole pour exister, et c’est très bien ainsi, ce désintéressement à l’emblème étant une des caractéristiques des convictions athées, qui avant toute autre chose, sont une simple conscience citoyenne, au même titre que celle que nous pouvons avoir vis-à-vis de l’écologie, de la sauvegarde des espèces, de la misère dans le monde, des guerres, etc.

En bref pour nous athées, pas besoin de représentations ostentatoires pour exister, notre conscience d’un monde émancipé de dieux nous suffisant pour exister et communiquer, pour nous exprimer et partager, les dogmes et leurs phrases toutes faites ne nous étant en aucun cas utiles.

Le fait pour les religions d’utiliser un symbole, qu’il s’agisse d’un logo type CROIX, ÉTOILE OU LUNE, ou encore d’un personnage du genre messie ou autre sermonneur, a pour seul but de rassembler les oies autour d’un « sigle simpliste, facilement reconnaissable. Et il n’y a pas que les cultes pour utiliser ce genre d’artifice, les nazis se rassemblant, par exemple, autour de deux S ou d’une croix gammée, ou encore, plus proche de nous, des citoyens se rangeant derrière une flamme tricolore dont le seul but est, disons-le, d’asseoir une forme de pouvoir sur leur communauté.

C’est une preuve de faiblesse navrante, usant de stratégies « marketing » pour exhiber un produit, une marchandise dite spirituelle ou politique, ces symboles devant être exhibés partout et tout le temps, martelés tant que possible dans les têtes de chacun. Ainsi tout y passe, allant de la vente de produits dérivés à une stratégie de merchandising, en passant par les pôles communication et les programmes de développement business… en bref la parfaite panoplie de la multinationale, dont le fonds de commerce n’est hélas alimenté que par la pauvreté, qu’elle soit d’esprit ou autre.

“User de ce genre de stratagème auprès des athées, est pour moi une forme de « foutage de gueule » les réduisant à de simples consommateurs, et ça, je le refuse !” 

Ne pas avoir besoin de symbole ne nous empêche tout de même pas nous athées, de nous manifester, nos consciences citoyennes se devant d’être reconnues est prises en compte par nos gouvernements, un monde aux visions affranchies d’un dieu étant nécessairement différent de celui d’aujourd’hui, notre rôle étant, pour nos générations futures, de le façonner politiquement et civilement.

Alors laissons aux autres les emblèmes et les sermons, laissons à ceux qui vendent de la foi en tubes ou en livres, le soin de s’engluer dans des stratégies de merchandising. Contentons-nous athées d’abolir les misères, de répandre l’éducation, du savoir, de la culture, la connaissance civile que nous propageons n’étant ni une croyance, ni une intoxication intellectuelle, mais une conscience responsable, une conscience de libertés nouvelles.

Gilles Ragnaud

 

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.