MACRON, L’INVENTEUR D’UNE LAÏCITÉ QUI N’A PLUS RIEN DE LAÏC.

Partagez !

Au vu de ses dernières rencontres avec les cultes, Emmanuel Macron considère que les religions ont droit de citer dans le débat public et politique. Il veut par exemple les associer au débat sur la bioéthique, sur la PMA ou la fin de vie, imposant une laïcité où la loi de 1905 serait exclusivement liée au choix de croire ou de ne pas croire, la séparation de l’état et des cultes y étant totalement oubliée.

Il va de soi que Génération Athée ne soutient pas cette vision laïque, avouant d’ailleurs comme beaucoup, même des proches du président, ne plus comprendre ce concept laïc, ce qui devient grave.

C’est d’autant plus grave, qu’aujourd’hui les athées de France n’ont eux, toujours pas de droit de citer, n’ayant pas de représentant légal au sein de la laïcité ou de l’état, d’autres décidant pour eux, ou pire, sans eux.

Il y a donc urgence à défendre les intérêts athées face aux tumultes actuels de ce qui est traduit de la loi de 1905, face aux risques réels de voir les religions revenir en politique, face aux ronds de jambes du président de la république envers les religions.

Génération Athée appelle donc chaque athée de France à s’engager pour défendre la loi sur la laïcité, dans l’esprit de 1905, mais aussi pour défendre les convictions athées et leur intégration au sein des instances laïques de France.

Plus nous serons, plus nous gagnerons.

Gilles Ragnaud

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.