L’ÉDUCATION C’EST LA BASE.

Partagez !

C’est le choix que l’on fait, ou non, pour ses enfants, les influençant dans tous les cas par nos propres choix, nos cultures, nos passions, nos curiosités, et parmi tout cela nos convictions profondes.

Dans une nation où comme la France nous avons (encore) le droit du choix, grâce à la séparation entre les cultes et l’État, nous permettant comme nous Génération Athée, de garder une certaine liberté et un certain sens du libre arbitre, les choses sont encore assez simples. Mais lorsqu’il s’agit de nations régies directement par les religions, alors, l’éducation est nécessairement orientée, tout devant tourner autour des règles spirituelles, or toute forme de logiques, étant comme je l’ai déjà écrit, comparable à des « Troubles Obsessionnels Compulsifs », des peurs extravagantes, des croyances féeriques là, où dans notre monde rien n’est pourtant magique, tout y étant bien mieux encore, puisque tout simplement naturel.

Et un jour ont devient adulte et « responsable ».

 

Certains avec l’âge, le temps, l’expérience, l’ouverture à d’autres cultures, finissent par se poser des questions, mettre en doute, mieux encore, remettre en cause l’éducation reçue. Et cela est vrai dans tous les sens, quelles que soient les convictions de départ. Certains athées pour quelques raisons que ce soit finissent par avoir envie de croire, d’autres, des croyants ayant eu envie de réalité, de cohérence avec la vie, la vraie, celle où l’on ne prie pas mais où l’on espère simplement, celle où l’on a compris que rien ne se fera si on ne le fait pas de nous-mêmes, sans destin, sans oracle, ni prophétie.

Pourquoi est-il si difficile de prendre la vie comme elle est, au point de devoir s’en inventer une ?

 

Je me suis souvent posé cette question, y ayant trouvé, je pense, une réponse, qui n’est peut-être pas la bonne.

Dans les prisons, certains détenus ont tendance à se plier à une vie plus difficile que celle que leur impose pourtant l’administration. La raison de cette contrainte est tout simplement due à la volonté de rester malgré tout maitres d’eux-mêmes, de leur destin, de leur vie, les choix finaux leurs revenant. Ainsi certains vont créer ou se soumettre à une hiérarchie intra détenus, d’autres vont se priver de quelque chose, d’autres encore vont au contraire s’adonner à une forme de zèle, obéissant à la lettre, sans désordre, s’insérant au mieux, au plus proche de ce que les jugeurs vont estimer être bien.

Et bien, pour beaucoup il en va de même dans la vie réelle, la vraie, celle qui avec le temps, le vécu, fait mal, blessante, injuste. Chacun y fait face à sa manière, voulant rester malgré tout maitre de leur destin, de leur vie. Et pareil que pour ces prisonniers, certains vont créer ou se soumettre à une hiérarchie, d’autres vont se priver ou se contraindre à quelque chose, d’autres encore vont au contraire être dévoués, consciencieux, mais tous sans exception le feront selon leurs propres convictions, leur propre culture et croyances, agissant avec eux-mêmes avec toute la certitude, ou l‘incertitude d’un esprit humain, délivrés de leurs maux selon leur idée de la délivrance. C’est en fait pour beaucoup, difficile de prendre la vie comme elle est, de l’accepter même si elle est inacceptable, inadmissible, insoutenable, odieuse. De là à s’en inventer une, à s’en imaginer une faite de divinités, tentant de la rendre peut-être plus acceptable, pourquoi pas, mais ça reste un rituel, du spiritisme, un enfermement dans une bulle, une réalité souvent plus infernale. 

L’ÉDUCATION C’EST LA BASE.

 

Alors oui, l’éducation c’est la base, mais plus que d’éducation, ici c’est de la base que je parle, celle de savoir, d’avoir conscience de ne pas s’enfermer et ne pas emprisonner les autres dans un monde d’imaginaire, mais savoir au contraire l’aider à accepter le monde tel qu’il est, avec ses rudesses et ses frustrations, mais aussi avec ses joies et ses merveilles, sans dieu, ni haine.

Gilles Ragnaud

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.