Nous avons raté l’avenir des athées et de l’athéisme.

Partagez !
  • 249
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    250
    Partages

LE GOUVERNEMENT PEAUFINE SON PLAN CULTE… SANS LES ATHÉES, ET C’EST DE LEUR FAUTE

Depuis mi-février, Christophe Castaner reçoit, dans la plus grande discrétion, les « responsables religieux » et les « leaders laïques » pour préparer une révision de la loi de 1905… mais sans les athées !  

Et pourtant Génération Athée prépare depuis plus d’un an ce rendez-vous, faisant des propositions pour que justement cette révision de la loi de 1905, prenne en compte les convictions athées. En effet, il y a un an, nous avons mis en place une pétition en ligne, déjà signée par plus de 550 personnes, pour expliquer nos attentes, et faire des propositions pour une laïcité plus démocratique et républicaine, afin d’obtenir un contre-pouvoir légitime face aux cultes religieux.

LA FAUTE AUX GOUROUS DE L’ATHEISME.

Nous attendions un soutien de tous les groupes athées, nos propositions étant ouvertes à tous, et allant dans le sens de tous les courants athées, nous nous attendions à être soutenus par les administrateurs des autres groupes et ou pages d’athées sur les réseaux sociaux, mais pas un n’a dénié soutenir nos propositions pourtant jugées comme étant « LA PLUS GRANDE ÉVOLUTION POUR L’ATHÉISME, DEPUIS LA LOI DE 1905 ». Et c’est pathétique, car si ces administrateurs avaient, ne serait-ce que partagé nos propositions, soutenu nos demandes de réformes, et bien aujourd’hui, nous serions tous reçus, au même titre que les cultes religieux et les leaders laïques, à la table des négociations. Nous avons déjà publié sur ce sujet grave, voir : CES GOUROUS ATHÉES QUI TUENT LES INITIATIVES D’INTÉRÊT GÉNÉRAL. Sont visés plus particulièrement, plusieurs groupes athées, dont l’administration est clairement détenue par de véritables gourous, pour avoir littéralement et consciemment sabordé un travail qui aurait dû nous faire passer de rien, à un statut de reconnaissance de nos convictions par l’État, sa laïcité, ses institutions nationales, obligeant surtout les cultes religieux à devoir faire avec l’athéisme.

En attendant nous athées, avons échoué à participer à une révision que nous n’aurions jamais due rater, une chance rare qui nous aurait permis de donner de l’air à nos GÉNÉRATIONS ATHÉES FUTURES, leurs permettant d’enfin avoir une voix dans notre république, un rôle majeur ouvrant à des évolutions dans tous les domaines : l’éducation, la morale, l’éthique, et tout ce qui touche de près et de loin la vie sociale et politique de notre nation.

Si nous voulons un jour un athéisme capable, SÉRIEUSEMENT, de faire reculer les religions, alors nous devons absolument dénoncer les dérives sectaires de l’athéisme en France ainsi que dans les autres nations en Europe, afin de nous débarrasser définitivement de leurs gourous.

L’athéisme est un engagement, pas un jeu, si nous ne comprenons pas cela maintenant, alors nos générations futures en paieront le prix fort.  

Gilles Ragnaud

2 réflexions sur « Nous avons raté l’avenir des athées et de l’athéisme. »

  1. Je pense qu’assimiler l’athéisme à une religion des sans dieu, en utilisant le mot conviction, ou croyance, athée, dessert la cause. L’athée refuse les convictions ou croyances pour s’en tenir au naturel et au plus simples.
    Il n’y a pas de Gourous athée, cela ramenant à une religion ou croyance, mais des individus qui se positionnent comme ” maître à penser”
    Il n’y a pas non plus de communauté Athée universelle.
    Il faut fédérer contre le nocivité et l’influence négative des religions, faire de celles-ci un risque pour notre société et les chasser totalement de la sphère publique, politique et décisionnaire.

    1. Apparemment vous ne lisez pas ou n’avez rien lu de nos articles, alors on va faire un peu de pédagogie :

      vous écrivez : “Je pense qu’assimiler l’athéisme à une religion des sans dieu, en utilisant le mot conviction, ou croyance, athée, dessert la cause.”
      Alors plusieurs choses à répondre : d’une, les athées dans leur ensemble, ont la conviction qu’aucun dieu n’existe… (sauf vous peu être, mais là c’est que vous n’êtes pas athée), l’athéisme est donc belle est bien une conviction…
      De deux, employer le mot conviction, est indispensable, pour le comprendre je vous renvois à notre FAQ voir : https://www.generation-athee.fr/faq/1-pourquoi-generation-athee-parle-de-convictions-athees/

      Vous dites : “Il n’y a pas de Gourou athée” : et bien si, et même des sectes prenant pour base l’athéisme, ainsi que plusieurs groupuscules sur les réseaux sociaux, et effectivement leurs gourous ou maitre à penser, ont tendance à faire de l’athéisme une forme de religion. Là encore je vous renvois à un de nos article sur le sujet, voir : https://www.generation-athee.fr/2019/03/03/ces-gourous-athees-qui-tuent-les-initiatives-dinteret-general/

      Vous dites : “Il faut fédérer contre le nocivité et l’influence négative des religions, faire de celles-ci un risque pour notre société et les chasser totalement de la sphère publique, politique et décisionnaire.”
      Et nous sommes totalement de cet avis, raison pour laquelle nous avons créé une confédération athées, et que tout le travail que nous faisons va dans ce sens. Par contre, ce que vous n’avez pas compris, parce que non lu, c’est que tout cela demande la mise en place de stratégie de communication, autant auprès des citoyens, que des décideurs. Là encore, afin que vous compreniez le sens de notre communication et de nos stratégies, je vous renvoi vers une pétition que nous avons mise en ligne, voir : https://www.change.org/p/revisons-sur-la-laicite-generation-athee-sengage-a-defendre-latheisme

      Pour finir, vous imaginez bien qu’avant d’écrire et d’agir, nous réfléchissons aux meilleurs manières de faire, établissant des stratégies de communication, mais aussi politiques , (dans le sens civique du terme) avec l’aide de décideurs et de personnes très à même d’apporter leurs savoir, chacune de nos actions étant murement étudiés. Par conséquence, avant d’écrire ce genre de message, il serait bon de nous lire, de comprendre notre travail, et le cas échéant, poser des questions, nous sommes ici pour y répondre, le tout avant de lancer des contradiction sans fondement.

      Merci pour votre commentaire, passez une bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.