8 REVENDICATIONS PRINCIPALES.

Partagez !
  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    12
    Partages

1 – “Au-delà de la liberté de convictions”, nous sollicitons une place significative dans notre système laïque, afin d’y établir un équilibre démocratique et républicain, un contre-pouvoir manifeste face aux convictions religieuses.

2 – Nous voulons que la république, au travers de ses responsables et décideurs, reconnaisse l’athéisme comme étant une “conviction non religieuse”.

3 – Nous demandons une évolution en un point précis de la loi de 1905, celui que le mot “culte” n’y soit plus utilisé, devant être remplacé par le mot “conviction”.

4 – Nous demandons à ce que les athées laïques, puissent au même titre que les associations religieuses, se rassembler sous le statut associatif de la loi 1905.

5 – Nous réclamons que soit appliqué sur tous les manuels religieux et supports traitant de religions, des avertissements concernant le droit à la protection des mineurs et de l’enfance, ainsi que le droit à la protection des personnes psychologiquement sensibles et fragiles.

6 – Nous demandons que soit stipulé sur tous les manuels religieux et supports traitant de religions, des origines et raisonnements théoriques voire imaginaires des textes et phrases publiés, et que soit indiqué leur respect des lois sur la laïcité.

7 – Puisque par définition un enfant est immature, nous demandons à ce que la France retire sa signature de l’article 14 de la convention des Nations unies sur les droits de l’enfant, leur reconnaissant explicitement la liberté de pensée, de conscience et de religion, ou qu’elle demande le retrait du mot religion.

8 – Dans le cadre de la protection de l’enfance, nous demandons à ce que l’État protège les mineurs de tous risques d’endoctrinements religieux, de leurs rites et coutumes, autant de la part des proches que de celle de dogmes, associations ou autres structures religieuses.

AUTRES REVENDICATIONS


– Nous demandons à ce que l’État ne puisse plus permettre la construction de temples ostensibles sur son territoire. Il ne s’agit pas d’interdire la construction de temples, mais uniquement de ne plus accepter qu’ils soient ostentatoires, c’est-à-dire visibles dans le paysage.
– Nous voulions que l’athéisme soit pris en compte, nommé et respecté, dans tous les documents internes et externes parlant de laïcité et de convictions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.