Conscientiser les athées

Partagez !

Ce qui est écrit ici, n’est pas fait pour plaire aux athées, et seuls les plus rationnels, les plus ouverts, vont en comprendre l‘idée et s’interroger sur le sens de leur athéisme.

Donnons-leurs des os à ronger, ça va les occuper. 

La très grande majorité des athées s’amuse des religions et des croyants, jouant d’ironie et de moqueries, s’adonnant à un “athéisme de cour d’école”, certains s’imaginant cela comme étant une “arme de destruction massive” contre les religions, ce qui n’est, bien évidemment, absolument pas le cas. Ces athées sont persuadés que tout ce qui touche aux religions, à l’image de leurs livres d’âneries, n’est que futilités, oubliant que ces cultes sont aussi des institutions qui, dans l’ombre, sont politiquement extrêmement puissantes et manipulatrices, et ça, elles préfèrent que personne ne le sache.

Pour ce faire, elles ont leurs folklores, ramadan, pâques, bible et torah, foi, prophètes et histoires à deux balles, des os à ronger pour les crédules, les naïfs, les superstitieux, et aussi l’athéisme conservateur, dit traditionnel, puisque ne réagissant, hélas, comme les croyants, qu’à cela !

Ainsi ces athées, dits, incrédules sont tout aussi ingénus et manipulés que les croyants, ne voyant des religions que ce qu’elles ont envie de leurs montrer, le coté mystique débile et superstitieux de la croyance.

Ce n’est pas faute de tenter de conscientiser les athées sur les combats matériels que doit mener l’athéisme, les appelant à taper là où ça fait mal, c’est-à-dire au cœur de l’exercice de leur pouvoir. Depuis des années notre confédération tire la sonnette d’alarme, en montrant et prouvant des manquements de l’athéisme et des athées, ainsi que les dissimulations politiques, sociales et économiques des religions, mais rien n’y fait.

Ça rappelle l’histoire de ce sage qui du doigt montre la lune, les naïfs regardant le doigt, ratant du coup l’astre satellite de notre terre, ses croissants, sa lumière, son cheminement ininterrompu aux multiples conséquences pour nous et nos environnements. Je n’ai bien sûr pas choisi cette métaphore par hasard, représentant l’idée même de la religion, et des rapports tronqués que tiennent avec elle les athées et l’athéisme, perdant leur temps à brasser de l’air, pendant qu’au vu de personne, les lobbies religieux marchandent leur pouvoir.

Ce qui nous rassemble, nous ressemble.

Ce pouvoir leurs est indispensable pour asseoir leurs projets de société, fourrant dans les têtes de nos décideurs, en France et aussi partout dans l’Union Européenne, des arguments, loin, très loin de leurs doctrines. Je parle ici de politique, de législatif, d’intérêts personnels mais aussi d’entrisme, d’influences et d’acceptations de la part de nos responsables, de ceux qui pourraient tout aussi bien, un jour, par les mêmes influences, défendre l’athéisme et les intérêts des athées.

Mais pourquoi défendraient-ils les intérêts de personnes qui ne font que critiquer, ironiser, se croyant plus malins or qu’ils n’ont aucun pouvoir politique, qu’ils sont médiatiquement invisibles et sans projet, certains que rien, mise à part, l’idée que « dieu n’existe pas », ne les rassemble. Et pourtant, des raisons de s’unir et de travailler ensemble, ils en ont quantité, à commencer par opposer aux projets religieux leurs propres valeurs affranchies de toutes formes de superstitions, rationnelles, capables de faire la différence entre la fiction et la réalité.

Comme vous le voyez, nous avons mieux à faire que de leurs donner des raisons de crier à la religiophobie, alors, même si c’est souvent drôle et pertinent, il faut que les athées comprennent que l’athéisme récréatif, reproches et autres relèves d’incohérences bibliques, n’ont absolument aucun impact sur le poids lobbyiste et politique des religions. Il nous faut donc passer à autre chose, changer de paradigme, l’athéisme ayant besoin d’une modification profonde dans sa façon de penser et d’agir, devant comprendre que les religions, elles, ne rigolent pas du tout, et que l’athéisme, lui, n’est pas fait “que” pour rire.

Gilles Ragnaud

Images liées:

Articles recommandés

1 commentaire

  1. Conscientiser les athées
    Je connais très peu de gens qui ont la conscience athée. La plupart sont contre les religions, sans être, proprement, des matérialistes ou des scientifiques, rationalistes. De quoi un athée doit avoir conscience ? Tu y réponds, justement mais partiellement. Je suis d’accord, à 100%, sur la notion, de combat, à l’encontre, des desseins, politiques, de la religion et des manquements de la politique envers les religions. C’est vrai, on doit, prendre, conscience, que de la Culture dépend, le modèle Politique. Mais je crois, que tu commences, par le plus compliqué. Je pense que les athées ne se reconnaissent pas, simplement, parce que, rien ne les rassemble, ne les soude, matériellement, déjà et intellectuellement, ensuite. En fait, les athées sont de tous horizons, à ce point, peut être, qu’ils sont tous chacun, dans leur coin, tant qu’ils sont peinards, vis-à-vis, d’une présence accrue, des religions, dans l’espace public, à l’abri, d’une oppression, à peine, voilée, du voisinage. Les athées se croisent, pourtant, tous les jours, sans se regarder, sans se saluer, contrairement, aux religieux. Je dis ça mais je fais partie, des gens, que je dénonce. Je pense donc, à toutes celles et à tous ceux, qui n’ont pas, l’occasion ou l’idée, de partager, un moment, une discussion, un évènement, proprement athée, dans un groupe. Ce serait bien, de commencer, par là :
    Sociabiliser, les athées !
    Je suis tombé, par hasard, sur une vidéo, d’un type, qui chante un truc dont le titre est « atheists got no songs ! ». Et, c’est bien vrai, punaise, les athées n’ont pas de chansons, contrairement aux religieux. Ça en dit long, peut être, sur l’état et la motivation, des troupes. Trouve des compositeurs ! On va, à l’Eurovision…
    Salut Gilles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.