RELIGIONS : L’ARBRE QUI CACHE LA FORÊT

Partagez !

Que faut-il faire pour que les athées, enfin, comprennent que les livres religieux, les idoles et croyances cultuelles, ne sont que l’arbre qui cache la forêt, une forêt faite d’entrisme, de lobbying, d’influences politiques, sociales et économiques, dont le seul but avoué est de porter et d’imposer au reste du monde leurs projets de société ?

Et nous les connaissons bien, ces projets, leurs buts étant d’effacer l’idée de séparation des pouvoirs et de liberté de conscience, tout en limitant nombre de choix : interdire l’homosexualité, l’avortement, le mariage entre personnes du même sexe, l’euthanasie, le suicide assisté, la PMA, le tout en contrôlant l’éthique, la morale, les sciences, les médias, et autres ingérences dans nos quotidiens.

On parle ici, clairement, de l’avènement d’une dictature religieuse, dont nous voyons d’ailleurs les résultats aux États-Unis par exemple, avec le recul des libertés imposé par le lobbysme politique des religions. Nous le voyons aussi dans nombre de nations sous l’emprise de l’islam, l’Iran en tête, le voyant aussi en Israël, où l’extrême droite au pouvoir n’est qu’un vomis de religiosité.

Eh bien, en France, en Europe d’une manière générale, c’est ce que les religions veulent mettre en place, et si nous, athées, ne nous y opposons pas en tant que groupe organisé, elles finiront par y arriver… Et ceci n’est pas une fiction, c’est en train de se faire.

Il serait bon que les athées voient enfin derrière l’arbre qui cache la forêt, vous ne croyez pas ?

www.generation-athee.fr

Images liées:

Articles recommandés

1 commentaire

  1. Je crois personnellement que la cause des athées n’a pas d’autre alternative que de s’engager, elle-même, sur la voie politique. Un syndicat athée (pardon, des syndicats…), c’est bien ; un ou des lobbys, athées, ce serait, franchement mieux ; mais pas suffisant, pour lutter et se maintenir en politique ; pour cela, il faudrait “un” voir “des” partis politiques. Parce qu’un lobbys est arrosé, par des organisations, politiques, économiques et étatiques, la plupart du temps, “étrangères”, à la France voir à l’Europe. L’Ecologie faisait marrer tout le monde, dans les années 1990 ; n’empêche, il ont porté leur cause et lutté, au sein même, des Institutions de l’Union Européenne depuis des syndicats toujours plus actifs. Ils ont obtenus quelques résultats. Chacun appréciera. Alors, c’est notre tour !

    Robert de Provins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.