L’illusion du choix RN face à l’Islam en France.

Partagez !

Pour certains athées, par fantasme, voter RN aux prochaines législatives, c’est se débarrasser de l’Islam en France, mais dans la réalité c’est en fait tout autre chose.

Pour certains athées en France, le fantasme de voter pour le Rassemblement National (RN) lors des prochaines législatives repose sur l’idée que cela pourrait contribuer à se débarrasser de l’Islam dans le pays. Cette perception, largement alimentée par des discours populistes et des sentiments de peur, mérite une analyse approfondie pour en révéler les illusions et les réalités.

La peur de l’Islam, un moteur électoral.

L’idée que le RN pourrait être une solution à la “problématique” de l’Islam en France trouve ses racines dans une peur croissante de l’Islamisation, alimentée par des événements tragiques et des discours médiatiques sensationnalistes. Certains athées, soucieux de préserver une France laïque et libérée de toute influence religieuse, voient dans le RN un rempart contre ce qu’ils perçoivent comme une menace. Cependant, cette perception repose sur un fantasme déconnecté de la réalité politique et sociale.

Le RN, bien qu’il se présente comme un parti capable de résoudre ces problèmes, propose des politiques qui risquent d’entraîner des conséquences bien plus graves pour la démocratie et la cohésion sociale en France, dont des atteintes aux libertés individuelles et collectives. Les politiques d’exclusion prônées par le RN ne se limiteraient en effet pas qu’aux musulmans, puisqu’elles pourraient rapidement s’étendre à d’autres minorités, fragilisant les libertés individuelles et la diversité culturelle qui sont au cœur de l’identité française. Ainsi, l’histoire montrant que les partis populistes, une fois au pouvoir, tendent à concentrer les pouvoirs et à restreindre les libertés civiles, l’ascension du RN entraînerait une montée de l’autoritarisme. Les répercussions sur la démocratie française seraient alors profondes et durables. En favorisant la stigmatisation et la division, le RN risque de déstabiliser davantage le tissu social français, l’exclusion et la discrimination envers les musulmans, et on le voit déjà, exacerbant les tensions communautaires, rendant un « vivre ensemble » que l’on aimerait pacifique, extrêmement difficile.

Les médias ont aussi une responsabilité importante concernant les peurs de l’Islam et le vote RN, des chaînes populistes telles que C8 et CNews, ainsi que certaines presses et radios, reprenant les thèmes préférés du Rassemblement National. Leur discours manque clairement de nuance, faisant dans le sensationnalisme et nourrissant les peurs irrationnelles et les fantasmes.

Ce qu’en pense Génération Athée.

Au lieu de céder à la peur et aux solutions simplistes, il est crucial de promouvoir des politiques d’inclusion et de dialogue. Chez GA, nous partons toujours du principe que l’éducation et la sensibilisation jouent un rôle clé dans la lutte contre les préjugés. En cela, pour nous, mettre en œuvre des politiques qui favorisent l’inclusion et la compréhension mutuelle est essentiel, incluant la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité des chances pour tous les citoyens, quelle que soit leur conviction.

Voter RN pour se débarrasser de l’Islam en France est une illusion qui pourrait entraîner des conséquences bien plus graves que celles initialement redoutées. Plutôt que de succomber à la peur et aux solutions simplistes, il est essentiel de promouvoir des politiques d’inclusion et de dialogue qui renforcent la démocratie et la cohésion sociale en France. Les athées, tout comme les croyants, ont tout intérêt à œuvrer pour une société où la diversité est une force et non une menace.

GR

Images liées:

Articles recommandés

1 commentaire

  1. Tout à fait d’accord ! J’ajouterai cette petite précision que la tactique du RN repose, davantage, sur la ségrégation temporaire que sur une tentative, d’élimination, soudaine, de l’Islam. Car, c’est bien trop risqué, politiquement et économiquement, parlant ! Et puis, la ségrégation est une situation, avantageuse, aux principales convictions, religieuses (Judaïsme, Christianisme, Islamisme) qui bien qu’Elles ne puissent pas se piffer, prospèrent et coexistent, provisoirement et égoïstement, en France, en Europe, chacune dans leur coin, paradoxalement, sur les fondements, de l’Universalisme des Lumières, de la Déclaration des Droits Humains et de la Constitution de l’Europe et de la République Française, tous textes fondamentaux, en total contradiction avec les leurs (de textes). Qui sait, seulement, si c’est vraiment, une ou plusieurs religions qui sauraient être, bientôt, la cible, d’un Régime politique conservateur ou bien si ce ne serait pas plutôt, la République Française, libérale, laïque, démocratique et sociale que serait, dans le collimateur, de la Religion, toutes obédiences confondues, au nom, de la Liberté, de l’Egalité et de la Fraternité. Le comble ! En attendant, la République n’est plus là où les ghettos s’accroissent et dans lesquels pullulent, désormais, ses ennemis. Sachez cependant, qu’un ghetto n’a pas pour seule finalité, de parquer, des populations différentes, pour mieux les contrôler. Il a aussi, parfois, pour finalité, la perspective, politique, d’un génocide, radical et efficient.

    Robert de Provins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.