Face aux scandales pédophiles, comme l’église, l’État Français prône l’omerta !

Partagez !

mars 005.003L’inaction de l’État Français, face aux scandales pédophiles et l’omerta de l’église, nous laisse à Génération Athée, sans voix. Pas un mot de trop, juste du politiquement correct, Valls s’en tenant à demander à sieur Barbarin de prendre ses responsabilités !

L’État français devrait pourtant être largement engagé dans ce scandale, devant, au nom de la laïcité républicaine instruire une enquête judiciaire sur ces curés incapables de respecter leur vœu d’abstinence, au point de se livrer à leurs ruts infâmes sur des gamins. L’État devrait aussi demander des comptes à l’église, sa loi du silence, étant intolérable, des enquêtes devant aussi être portées sur les responsables hiérarchiques couvrant des actes écœurants.

Mais non rien de ce genre, car il y a là comme une gêne de la part du gouvernement, l’État Français couvrant ici l’omerta de l’église, et donc à travers ce silence, le crime commis par des religieux sur notre territoire, et c’est tout bonnement scandaleux.

Et pourtant la France pour prendre ses responsabilités face à ce type de scandale, a un outil politique de choix qui n’est autre que la laïcité. En effet, au-delà d’être une « pseudo séparation » de l’église et de l’État, cette laïcité engage aussi dans le respect des lois de la république, obligeant chacun de ces partenaires à coopérer à ces règles républicaines, l’État tout comme l’église ne pouvant donc accepter toute forme d’omission couvrant des crimes, quels que soient ces crimes.

La laïcité devrait donc ici jouer un rôle primordial, celui de l’engagement dans le respect des règles de la République Françaises, chose qu’elle ne fait hélas pas, étant trop passive, trop silencieuse et permissive, s’arrêtant là où pourtant elle devrait savoir s’imposer comme étant une réponse logique aux dérives de ces partenaires religieux.

Pour nous athées laïcs ce constat est triste, accablant pour la République Française, l’étant encore plus pour les victimes de cette loi du silence, cette omerta de l’État et des catholiques face aux viols et attouchements sur des gamins.

En tant qu’athées laïcs nous avons pour devoir de nous rassembler afin de demander à l’État Français de rendre des comptes sur son silence. Si nous ne le faisons pas, alors personne ne le fera, et nous serons nous aussi coupables.

Gilles Ragnaud.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.