Marche contre l’Islamophobie, ce qui nous choque.

Partagez !
  • 44
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    44
    Partages

Comme nous pouvions nous y attendre, ce rassemblement n’était en fait pas qu’une marche contre l’islamophobie, étant aussi et surtout, une provocation sans pareille, confondante d’amalgame, s’exprimant au nom des libertés, tout en voulant imposer une culture religieuse, ses mœurs et ses us et coutumes asservissantes au pays et tous ses citoyens, le tout au cri « d’Allah Akbar ».

Pour beaucoup d’entre nous le déroulement de cette « grand-messe joyeuse », a juste été intolérable, agressif, choquant même par moment, cet islam-là, celui qui défilait dans les rues, voulant imposer aux autres, les non musulmans, les non croyants et les athées, leur culte et l’ensemble de leur culture, détournant au passage l’idée de laïcité, en sortant totalement de son contexte. Parmi ce qui choque, il y a de la part des membres de cette communauté religieuse, cette tendance à toujours vouloir se faire passer pour des victimes, accusant d’une forme d’intolérance raciste et islamophobe, les autres dans leur refus de tout accepter de ce culte.

Et pourtant ici chez Génération Athée, bien que contre toutes formes d’expression religieuses auprès des enfants, nous ne sommes en rien islamophobes, ou religiophobes, n’ayant aucun racisme envers qui que ce soit, respectant les cultures de chacun, ainsi que les libertés individuelles et collectives, et ce, tant qu’elles ne nous sont pas imposées, imposées aux mineurs, et tant qu’elles n’empiètent pas sur nos propres libertés individuelles et collectives.

Nous, nous sommes athées, c’est-à-dire ne croyant pas en l’existence d’un dieu, ni même en celle de quelconque messie, croyant par contre durablement en l’humanité et en ce qu’elle est capable de faire, sans miracle ni sacré, sachant qu’il n’y a que les volontés humaines qui changent le monde, celles de détruire, ou celles de construire pour tous.

L’avenir est dans nos mains, et nulle part ailleurs.

GR

MARCHES LIBRES CHOIX

Partagez !
  • 48
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    48
    Partages

MANIF POUR TOUS, ILS N’ÉTAIENT “QUE” 75 000 !

Marches Libres Choix, Génération Athée.

Les opposants à la PMA ont manifesté hier après-midi à Paris. Pourtant venus de toute la France, puisque mobilisant des dizaines de bus et deux TGV, ils étaient en fait, à peine 75 000, une goutte d’eau voulant imposer sa morale et sa conviction au reste des citoyens de France. Même si à les écouter ils se disent avoir été plus d’un demi-million de personnes, ouvertement soutenues par les cadres de la religion catholique, ils ne représentent qu’une infime partie de la population, même pas un demi-pour cent.

Pour beaucoup d’entre nous, il est toujours aussi intolérable de voir des gens vouloir imposer leurs volontés au reste du monde, car rappelez-vous, ils en ont fait autant à leur époque, contre la pilule contraceptive, ou encore contre le droit à l’avortement, contre tout simplement une certaine idée de la liberté, des droits des femmes, d’une certaine égalité et évolution de notre société.

ET ILS OSENT VOULOIR NOUS DONNER DES LEÇONS D’AMOUR.

Pas de Papa ou pas de Maman, ou deux Papas ou deux Mamans, n’empêche pas d’aimer, et d’être aimé, de vivre en équilibre et d’être bien en soit. C’est le regard extérieur qui fait du mal, celui de ces moralistes montrant du doigt, définissant à l’avance ce qui est bien ou mal. Aujourd’hui c’est la “Procréation Médicalement Assistée”, hier c’était vouloir être avortée, ou plus simplement être comme ils disaient, “fille mère”. L’amour, c’est aussi savoir accepter les choix de l’autre, même s’ils ne sont pas les nôtres, c’est ne pas faire pression, ne pas contraindre, ne pas exhiber les différences en les dénonçant, trop de gens en ayant souffert toute leur vie, car homo, basanés, trop grand, trop petit, ou trop pas comme les autres pour quelque raison que ce soit.

NOUS DEVONS CRIER A LA LIBERTÉ DE CHOISIR

Génération Athée, ainsi que plusieurs autres associations veulent des « MARCHES LIBRES CHOIX », soutenant une société laissant chacun choisir ce qui lui semble bon pour lui, elle, elles ou eux, disposant de son corps et de ses convictions à sa guise, sans avoir à rendre de compte à qui que ce soit, quelle que soit son opinion, ne la dénonçant en rien, jamais. Vos soutiens très majoritaires à des « MARCHES LIBRES CHOIX », dans un grand rassemblement Parisien, nous motivent à monter au créneau, devant être une réponse à la Manif Pour Tous, un soutien aux libertés individuelles et collectives, et surtout un rejet massif des morales religieuses.

Nous vous tiendrons au courant sur cette page.  

GR

Vincent Lambert, débat sur la fin de vie, et contradictions religieuses.

Partagez !
  • 56
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    56
    Partages

Durant des siècles, les religions ont fait barrage à toutes formes de progrès, restant tapies dans leurs croyances, tout sans exception devant être relié à dieu et à leur livre sacré. Et pourtant, s’il n’y avait eu de ces progrès, ici en sciences de la médecine, ça ferait bien longtemps que ce pauvre Vincent aurait tiré sa révérence.

Ainsi, le débat lancé par les religions sur la fin de vie, ou même sur la vie, via l’avortement, la sénescence, ou autres situations telles celle de Vincent Lambert, est donc ici, comme d’habitude, toujours lié à une doctrine contradictoire, se buttant irrémédiablement aux libertés de chacun, qu’elles soient individuelles ou collectives.

Nous allons chez Génération Athée, un jour, être dans l’obligation de débattre sur ce sujet, un sujet qui pour nous n’est pas et ne doit pas être un sujet de société, mais rester un choix intime, fait de pudeur et de savoir être.

“Une pensée sincère pour les proches, athées ou non-athées, de Vincent Lambert.”

GENERATION ATHÉE, PASSE EN MODE SÉCURITÉ !

Partagez !
  • 119
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    119
    Partages

Et oui, ça y est, notre site web passe en mode HTTPS, c’est-à-dire en ” HyperText Transfer Protocol Secure “, littéralement “protocole de transfert hypertextuel sécurisé “.

Pour vous, ça change quoi ?

Ce mode HTTPS, permet à nos visiteurs de vérifier l’identité de notre site web, grâce à un ” certificat d’authentification émis par une autorité tierce “, réputée fiable. Il garantit la confidentialité et l’intégrité des données envoyées par l’utilisateur, notamment des informations entrées dans les formulaires et reçues du serveur. Il peut permettre de valider l’identité du visiteur, si celui-ci utilise également un certificat d’authentification client. Le seul point gênant, est la remise à zéro de nos compteurs de partages, mais ce n’est qu’un détail sans importance.

Ce mode va aussi permettre d’utiliser les transactions financières en ligne en toute sécurité : règlement de cotisations, dons, commerce électronique pour notre future boutique, … , étant aussi utilisé pour la consultation de données privées, comme les courriers électroniques, par exemple.

Pour nous, comme pour vous c’est un grand pas, nous donnant à tous, plus de sécurité dans nos échanges, avec toujours plus de liberté.

JR, le webmaster

islam : La naïveté des responsables politiques Français.

Partagez !
  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    19
    Partages

Le président du Sénat propose que l’État joue un rôle d’« accompagnement » des cultes, en contribuant notamment à « faire naître » en France un « islam adapté »

Image associée

Ce qui pousse les responsables politiques à vouloir absolument trouver une place à l’Islam dans notre république, ce n’est pas la force du lobby musulman, mais la peur de plusieurs des branches de cette religion, celle de son extrémisme, de son terrorisme, du salafisme, celle qui échappe au contrôle des modérés et de l’État. Pour cela, ils sont prêts à ouvrir en grand les portes de notre système laïque, s’imaginant que c’est en France la seule solution permettant une paix religieuse durable. Mais ils ont tord, la majorité des musulmans étant contre la laïcité, pensant, que dis-je, étant certains que leur croyance est parfaite et mérite donc d’être la seule sur la scène internationale.

Alors nous, Génération Athée, nous le répétons : il serait temps de donner une chance d’expression à l’athéisme, qui au-delà de nos frontières, agite les nations musulmanes, de plus en plus de citoyens des nations arabes et maghrébines se revendiquant malgré l’interdit, ATHÉES. La solution est là, dans cette conviction commune, planétaire, celle qu’aucun dieu n’existe, et que la seule marche à suivre est tout simplement l’émancipation de toute forme de doctrines religieuses.
Nous sommes l’avenir, la marche va dans notre sens.
Rejoignez la CGA.

NATUREL OU CULTUEL ?

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Petite mise au point, afin de ne pas confondre les sons des campagnes et les nuisances religieuses.

Certains, avec raison, appellent à défendre les “bruits” de la campagne, l’Unesco parlant même de les inscrire au patrimoine mondiale. Ainsi, il est demandé à ce que soient respectés les coassement des grenouilles, les meuglement des vaches, ainsi que les chants des coqs, y associant les clarines, toupins et autres sonnailles d’alpage, ces clochettes suspendues aux cous de certains bovins et ovins. 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image.png.

Reste que dans ce combat, s’introduisent des petits malins, voulant associer à cette défense les “cloches des églises”, amalgamant une culture d’origine religieuse, aux sons naturels de nos faunes campagnardes.  Il est donc urgent de rappeler que “les cloches des églises”, sont juste un appel à la prière, ne concernant que 16 % à peine de la population en France : “les catholiques.”

Ainsi les glas et autres angelus, ou autrement dit, « code et langage des sonneries de cloches » (c’est ainsi que ça se nomme), n’ont rien à faire dans les sons des campagnes, d’autant qu’ils sonnent exactement la même chose dans les villes, lieux où, et nous serons tous d’accord, il y a tout de même beaucoup moins de bétails d’alpage !

Cette petite mise au point est importante, car c’est souvent sur ce genre de petits amalgames insidieux, que les religions font passer des vessies pour des lanternes.

Ne nous laissons pas berner, d’autant que chez nous, athées, il n’y a rien qui cloche !

humusation, un sujet de société.

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

“Les pratiques funéraires sont un sujet sensible relevant des croyances convictions personnelles de chacun.”

QUESTION : Au-delà de toutes formes ou tentatives spirituelles et autres slogans plus ou moins superstitieux, restant donc rationnel, que pensez-vous de l’HUMUSATION ?

paysage arbre la nature forêt plante bois feuille fleur tronc vieux Surpeuplé mousse écorce bûche vert l'automne sol botanique flore sol de la forêt feuilles arbre tombé épicéa végétation arbuste forêt tropicale à feuilles caduques des bois souche d'arbre habitat racine d'arbre Écosystème scie Chemin forestier Plaindre Marcher dans la forêt Biome Forêt ancienne Plante ligneuse Forêt de conifères tempérée Plante terrestre Plante végétale non vasculaire

Explication : L’humusation est un processus de transformation du corps d’un défunt en un compost, à l’aide de micro-organismes, ou pas, pouvant simplement laisser la nature faire son œuvre. Étant toujours interdit en Europe, le sujet est pourtant de plus en plus d’actualité, l’humusation venant d’être légalisée aux États Unis d’Amérique, le nombre de ses défenseurs en France, grandissant, certains au nom de l’écologie et d’autres des libertés individuelles.

POURQUOI LA CONFÉDÉRATION ATHÉE, S’EMPARE DU SUJET ?

Les obsèques, qu’ils soient dans la religion catholique, musulmane, israélite, protestante ou orthodoxe, restent très ritualisés par « l’ordre divin », (un ordre établi par dieu), or, l’idée qu’un corps humain « créé à l’image de dieu » puisse être traité de la même manière que n’importe quel animal, va à l’encontre de la base même de ces religions.

Et autour de cet “ordre divin”, se tient un débat.

La réponse du Ministère de l’intérieur sur l’humusation, ne laisse d’ailleurs aucun doute tant qu’à cette liberté de choix d’obsèques : « l’introduction en droit interne de l’humusation, soulèverait des questions importantes, tenant notamment à l’absence de statut juridique des particules issues de cette technique et de sa compatibilité avec l’article 16-1-1 du code civil, qui dispose : « (…) Les restes des personnes décédées, y compris les cendres de celles dont le corps a donné lieu à crémation, doivent être traités avec respect, dignité et décence. » Ainsi, les questions que soulève « l’humusation » nécessitent une réflexion approfondie qui pourrait se poursuivre dans le cadre du Conseil national des opérations funéraires (CNOF). (voir sources ici)

Il s’agit donc bel est bien ici, encore d’un couac, un ralentissement de la marche de l’humanité lié aux cultes et à leurs théories de « l’espèce humaine », une fois de plus, ces non athées, voulant au-delà de toutes formes de libertés individuelles faire leurs lois, décidant pour les autres.

Petit rappel : la religion catholique a interdit la pratique de la crémation jusqu’en 1963… c’est bien pour ça, pour nos libertés de choix, que Génération Athée veut avoir vos avis, vos réponses nous étant utiles à connaitre nos futures positions sur le sujet.

Alors, humusation, êtes-vous pour ou contre ?

QUI CHOQUE QUI, ET AU NOM DE QUOI ?

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Paris : Une amende de 1.000 euros pour deux militantes Femen condamnées pour exhibition sexuelle.

En France nous avons le droit de voir des nichons sur les plages, voire au bois de Boulogne, dans les musées, via des œuvres d’art, toiles et statues, même Marianne est seins nus. Nous avons le droit d’assister” à un spectacle topless, d’entrevoir du nibar lors de défilés de mode, de reluquer des revues porno au “rang du haut” des boutiques de presse, et nous avons même le bonheur de voir l’une des plus belles choses au monde, une scène de la nature, une maman donner le sein à son bébé.

Image : communiplace.fr


De la même manière, en France, nous avons l’obligation de supporter des femmes affublées de hijab, niqab ou tchador, même si c’est une liberté qui nous choque au plus haut point, car n’ayant rien de naturel, étant un snobisme religieux, une provocation politique.

image : le temps


Mais en France, Mesdames et Messieurs, dans la rue, il n’y a pas le droit de revendiquer via un message de liberté naturel, une opinion politique, une conviction athée. C’EST INTERDIT

Logo Femen


ALORS IL EST OU L’ÉQUILIBRE LAÏQUE, ELLE EST OU LA LIBERTÉ DE CONVICTION, L’EXPRESSION DE LIBRE ARBITRE, L’APPARTENANCE A SON CORPS. Changeons tout cela !

QUI CHOQUE QUI, ET AU NOM DE QUOI ?

génération athée 2.0

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

” L’association Génération ATHÉE ” comprenant ses nouveaux statuts ainsi que sa nouvelle adresse “Parisienne”, vient de recevoir sa déclaration de création.

Image logo Génération Athée

Nos nouveaux statuts vont nous permettre d’étendre nos compétences, de créer de nouveaux partenariats avec des “acteurs internationaux pour la défense des athées dans le monde”, nous donnant aussi une plus grande légitimité à échanger avec les agences de presse, les décideurs politiques et économiques.

Ces changements vont nous permettre l’ouverture d’une “boutique en ligne”, avec vente de tee-shirts, drapeaux et autres objets “sans dieu ni haine”, revendiquant nos convictions, montrant que nous athées somme à même de nous organiser pour plus de démocratie et d’équilibre républicain et laïque.

Image Génération Athée.

Dès l’ouverture de notre futur compte bancaire ou postal, vous pourrez (enfin) nous envoyer vos cotisations et vos dons, et vu le nombre de demandes que nous avons sur ce sujet, nous savons que beaucoup d’entre vous n’attendent que ça.

Dans les jours et semaines à venir, nous allons effectuer divers changements sur notre site web, à commencer par sa charte graphique, il se pourra donc que notre site soit par moment en maintenance.

Partenaires pour les libertés.

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Si la “Ligue du Droit International des Femmes” et “Génération Athée” sont partenaires, ce n’est pas pour rien.

Image Génération Athée.

Nous avons publié deux pétitions en ligne pour garantir à toutes et tous toujours plus de libertés individuelles et collectives, pour toujours plus d’émancipation vis-à-vis des religions. Les signer et les partager et une obligation pour l’humanisme et la démocratie.

Signez la pétition de la Ligue du Droit International des Femmes.

Signez la pétition lancée par Génération Athée

Révisions sur la laïcité, Génération Athée s’engage à défendre l’athéisme.

N’oubliez pas de partager sur vos profils Facebook et Tweeter. Merci.

Dorénavant, pour nous les croyants deviennent des non-athées !

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ici, on ne dira plus non-croyants pour parler des athées, on dira athées. Et ici, on ne dira plus croyants pour parler des croyants, on dira non-athées.

Résultat de recherche d'images pour "pape"
Cet homme, par exemple, est un NON-ATHÉE.

Pourquoi ne plus utiliser le mot croyant ?

Nous n’utiliserons plus le mot croyant, parce que pour nous être athées, ne pas croire en un « grand fait tout », est la normalité, et qu’il n’y a donc aucune raison pour que nous soyons catalogués par rapport à des théories singulières, exotiques, étranges et non rationnelles.

L’athéisme n’a plus à être dépendant aux religions, c’est au religions de se signifier par rapport à l’athéisme.

En respectant cette « nouvelle » manière d’appréhender les croyances par rapport à l’athéisme, et vice et versa, nous remettons les raisonnements à leur place, permettant de ne plus conceptualiser l‘athéisme par rapport aux croyances, faisant le contraire, rationalisant les croyances en rapport à la normalité, c’est-à-dire, des théories cohérentes, base de l’athéisme.

L’importance qu’a le monde athée, d’utiliser cette formule.

S’affranchir des religions, ne plus être par rapport à elles, ne plus y être enchainé, est primordial, essentiel pour l’avenir des athées et de l’athéisme. C’est savoir couper le cordon entre le rattachement rationnel athée, et l’irrationnel religieux, le rationnel n’étant pas né des religions, les religions n’étant qu’une supputation.

Génération Athée, dorénavant, n’emploiera donc plus le mot croyant, le remplaçant automatiquement et naturellement par le terme de « NON-ATHÉE ».

Gilles Ragnaud

PS :
Chez Génération Athée, nous faisons de la communication et non de la “sémantique”. Ce qui est à retenir est donc ici le “symbole” de “non -athée”, et non pas l’étude du sens, de la signification du mot athée.

Les athées sont menacés d’extinction !

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Et oui, nous athées, d’après une étude publiée dans le journal professionnel « Evolutionary Psychological Science », serions menacés d’extinction, et la théorie tient la route.

Image associée

Bon, parler d’extinction, c’est un peu fort, cette étude ne prenant pas en compte le nombre grandissant d‘athées dans le monde, ne parlant que des État Unis, qui plus est, dans le fief catholique, laissant de côté les pays musulmans pourtant de plus en plus en proie aux revendications athées. Mais, oui, c’est apparemment un fait établi par cette étude, les athées ont moins d’enfants que les non-athées, non pas que nous soyons moins investis dans une ou des relations sexuelles, non pas que les femmes athées soient moins enceintes que les femmes non-athées, mais tout simplement parce qu’elles sont plus libres de leur corps, moins assujetties à des morales vieillottes, œuvrant à institutionnaliser leur incapacité à faire leurs propres choix.

La liberté du choix : Une évolution.

C’est donc bien d’évolution dont nous parlons ici, celle de la pilule, celle du droit à l’avortement ou celle encore de profiter de la vie en se protégeant, en bref des libertés individuelles et collectives inconditionnelles que réfutent les religions dans leur ensemble. Oui pour nous l’avortement, la pilule, le sexe protégé sont des évolutions liées aux choix des libertés de chacune et chacun, et nous n’en faisons pas des tabous, car étant avant tout des avancées sociales, des choix, mais aussi dans certains cas, une sécurité en termes de santé. Cette vision n’est hélas pas celle de beaucoup de non-athées à travers le monde, pour qui par exemple, l’avortement est un crime, et cela dans tous les cas, même si une grossesse arrive après un viol sur une enfant de 13 ans.

Un précédent dans l’histoire.

Entre le moyen-âge et la renaissance, la population mondiale a chuté d’un coup, une première transition démographique, qui déjà à l’époque, eu lieu grâce à des consciences nouvelles,  celle de l’hygiène par exemple, consciences qui ont permis de faire perdre aux religions beaucoup de leur pouvoir sur les gens. Les choses n’étaient pas comme l’église voulait bien le faire croire… cogito ergo sum ! 

SUPPUTONS !

En allant plus loin, je me pose une question d’importance : l’athéisme serait-il donc une réponse à la surpopulation humaine ?

Et bien l’histoire ne le dit pas, mais en tant que théoricien travaillant sur des sujets d’anticipations, je ne serais pas étonné que cette théorie puisse avoir sa place dans cette étude, ou dans une autre, poussant bien plus loin ces investigations. Imaginez, les athées grâce à leurs libertés, en sauveur de l’humanité. Surprenant

… alors, faites des bébés, procréez, engendrez, créez des fratries, peuplez le monde de futures générations d’athées… et en cœur. 😉

Gilles Ragnaud

ces drames d’origines religieux.

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

QUAND CELA CESSERA T’IL ENFIN ?

“Combien va-t-il encore falloir de drame, pour qu’enfin se lève le monde, s’insurgent les peuples, se délivrent du joug religieux les femmes, les filles, les hommes, les nations, pour protéger leurs enfants des infamies mystiques et de leurs cohortes de superstitions avilissantes.” G. Ragnaud

Œuvrons pour l’émancipation, engageons nous en signant la pétition Athée.

sri lanka, Tant qu’il y aura des religions

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tant qu’il y aura des religions, il y aura des haines, des violences, des extrêmes, des extrémistes et des morts par millions, alors non décidément, il n’y a rien de bienveillant dans ces cultes.

Notre peine va certes vers les familles des victimes, mais elle va plus encore vers notre humanité au sens large, à son addiction maladive aux cultes religieux et aux indénombrables victimes qu’elles font à longueur d’années. À croire que nous en sommes, nous athées, les seuls témoins, les seuls à en tirer des enseignements, spectateurs impuissants des esclavages, des apartheids, des endoctrinements, des violences, des meurtres, des mutilations, des mensonges…

Plus encore nous choque la complicité des États, même ceux se disant laïques, toujours enclin à fermer les yeux sur les dévires journalières des religions et de ceux qui en sont les décideurs. Ils n’en tirent que le pouvoir, l’influence, les drogues dures que représentent les cultes, laissant les compassions et les bienveillances de côté, faisant le jeu des bourreaux, tortionnaires parmi les tortionnaires.

QUAND CELA CESSERA T’IL ENFIN ?

Combien va-t-il encore falloir de drame, pour qu’enfin se lève le monde, s’insurgent les peuples, se délivrent du joug religieux les femmes, les filles, les hommes, les nations, pour protéger leurs enfants des infamies mystiques et de leurs cohortes de superstitions avilissantes.

Génération Athée, comme chacun ici, ne peut qu’exprimer sa tristesse pour le Sri Lanka, ces attentats faisant partie des multiples lâchetés religieuses que nous dénonçons et déplorons à longueur d’années. Nous devons nous donner les moyens de transmettre des valeurs palpables et rationnelles à notre monde, prouver que nous sommes les seuls à en être digne. Pour cela, il faut en avoir les moyens, le pouvoir, cela ne tenant qu’à nous, à nos capacités à nous unir.

Si nous ne le faisons pas, alors, sans aucun doute, nous serons tout aussi complices que les autres.

GR

communiqué de presse de la ldif.

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Paris, le 18 avril 2019 : La boxeuse Sadaf Khadem et de son coach, sous le coup d’un mandat d’arrêt en Iran.

A quand des sanctions contre les instances sportives Iraniennes ?

Le 13 avril, à Royan, la première boxeuse iranienne de l’histoire, Sadaf Khadem, s’imposait face à son adversaire, la Française, Anne Chauvin, devant un public de près de 1.500 personnes.

Alors que cette victoire aurait dû lui valoir les félicitations de la Fédération de Boxe iranienne, c’est le contraire qui se produit. Le voyage de retour en Iran de la jeune championne et de son coach, Mahyar Monshipour, vient d’être annulé. Leur attaché de presse ayant annoncé à l’AFP qu’ils sont sous le coup d’un mandat d’arrêt.

Le crime de Sadaf Khadem ? Avoir contrevenu aux lois de son pays qui imposent un strict apartheid sexuel et interdisent aux femmes certains sports – dont la boxe- Or la jeune championne a eu l’audace de s’entrainer clandestinement en Iran avec un homme pour coach et, lors de son combat en France, elle a osé ne pas couvrir ses cheveux, son cou, ses jambes, ses bras, adoptant la tenue normale des boxeuses ! Pire même, elle a revendiqué le caractère exemplaire de son combat :« On a gagné pour les femmes et on doit être fortes partout pour gagner pour les femmes (…) Les femmes peuvent franchir les montagnes si elles le veulent ».

Que devons-nous penser du silence de la Ministre des Sports et des instances sportives françaises ? Et que penser du silence des instances sportives internationales ?

Alors que le Ministère de l’Education Nationale français vient de lancer un programme de formation des jeunes de la « Génération 2024 » aux valeurs olympiques, pourra-t-il longtemps faire l’économie d’une réflexion sur le non-respect de ces valeurs par certains pays qui seront invités à Paris, notamment l’Iran et l’Arabie Saoudite qui imposent l’apartheid sexuel pénalisant principalement les femmes ?

C’est pour dénoncer ce silence que nous venons de lancer une pétition à l’adresse du Comité d’organisation des JOP Paris 2024 avec le soutien de plus de 100 ONG françaises et étrangères et de plus de 500 personnalités, militant.es et sympahtisant.es. Notre objectif est d’atteindre un chiffre symbolique de 2.024 signataires.

Marquer votre solidarité avec les Iraniennes et les Saoudiennes, Signez la pétition pour exiger que soient sanctionnés les pays qui bafouent les principes de la Charte Olympique en imposant des restrictions à la pratique sportive féminine (port du hijab, non mixité, limitation de l’accès à quelques disciplines). 

rencontre entre la lDIF et Génération Athée.

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rencontre hier à Paris, entre les représentantes de « La Ligue du droit international des femmes », et les porte-paroles de « Génération Athée ».

Résultat de recherche d'images pour "La Ligue du droit international des femmes"

Cette rencontre était attendue depuis longtemps par nos deux associations, travaillant déjà depuis plusieurs semaines sur les mêmes sujets, à savoir, « notre solidarité avec les Iraniennes et les Saoudiennes, à exiger que soient sanctionnés les pays qui bafouent les principes de la Charte Olympique en imposant des restrictions à la pratique sportive féminine (port du hijab, non mixité, limitation de l’accès à quelques disciplines). »

Annie Sugier, présidente de la Ligue du droit international des femmes, et Gilles Ragnaud porte-paroles national de Génération Athée, se sont confortés sur leur attachement à continuer à travailler ensemble, dans ce même sens, et lutter contre l’oppression faite aux femmes partout dans le monde, au nom des religions.

Des échanges profitables et nécessaires.

Chacune à leur niveau, nos deux associations ont en effet des quêtes communes, travaillant dans le respect des libertés individuelles et collectives, à apporter toujours plus de soutien à celles et ceux qui le demandent, les droits des femmes, la reconnaissance et le droit à l’athéisme, étant parmi nos engagements principaux.

Les porte-paroles de Génération Athée, Nadia, Jamy et Gilles, ont profité de cette rencontre, pour, en amont, signer les nouveaux statuts de la « confédération », ainsi que son changement d’adresse, le siège maintenant se trouvant à Paris.

Nous remercions la LDIF et ses représentantes, pour leur accueil chaleureux.

GR

GRAND CONCOURS Remplace le nom de “Notre Dame de Paris”

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À l’heure où le gouvernement lance un grand concours d’architecture pour la reconstruction de la flèche de Notre Dame, la Confédération Génération Athée lance elle aussi un grand concours pour trouver un nouveau nom à ce superbe monument national et d’État, entrant dans le cadre de la loi de 1905.

Remplacer le nom de « Notre Dame de Paris » par un autre nom bien plus laïque.

Maison pour toutes et tous, Notre dame de la laïcité, ou encore, Maison du monde et des cultures, en bref ce que vous voudrez du moment que ça sonne laïque, vivre ensemble, que ça concerne chacune et chacun quelles que soit ses convictions.

Vous pouvez participer en commentaire dans cet article, la gagnante ou le gagnant se verra remettre « une entrée gratuite » dans le dit monument, avec visite intégrée.”

Bien évidemment, ceci est une parodie, mais une parodie qui en dit long sur la symbolique du vivre ensemble tant glorifié par la France et ses responsables politiques, ce vivre ensemble, on le voit bien suite à l’incendie de Notre Dame, ayant, tout comme l’esprit de laïcité, vite été oublié au profit d’un regain de culture chrétienne, de ses fétiches et de ses mythes.

Que cette parodie de concours ne vous empêche pas de participer, « juste pour le fun », juste pour montrer au monde qu’en France, il y a des athées, laïques, réellement laïques, prêts à s’engager pour un peu plus de respect des choix de convictions, de fraternités humaines, d’égalités démocratiques, et de libertés individuelles et collectives.

Les Porte-paroles Génération Athée.

NOTRE DAME, L’APRES COUP, ENTRE SUPERSTITION ET ABUS DE PRIÈRES.

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avec le choc émotionnel rehaussée par la tragédie, les superstitions reprennent le dessus.

Nous avons comme la très grande majorité des citoyens du monde, été largement marqués par l’incendie de Notre Dame de Paris, vos nombreux témoignages d’athées, mais aussi de croyants sur nos réseaux l’ayant prouvé ces deux derniers jours.

Abus de dévotion.

La dévotion religieuse, comme bien souvent dans les endoctrinements, va chez certains bien trop loin, le choc émotionnel les renvoyant dans une ferveur ragaillardie, rehaussée par la tragédie, au point de ne plus en avoir les pieds sur terre. Et là, les superstitions reprennent le dessus, sans aucune forme de rationalisme, tentant de trouver des mots, des réponses dans le spirituel, certains parlant de punitions de dieu fait à l’église suite aux scandales pédophiles de certains de ses membres, d’autres encore « cantiquant » en cœur haut et fort dans les rues, sur les parvis, afin d’être entendus par le ciel, et être pardonnés d’éventuels péchés, cause des catastrophes, des infortunes, des destinées, de la fatalité… même si tout cela est juste la faute à pas de chance. 

L’absurde, VS, le rationnel.

Que des croyants prient, aient de la ferveur pour leur conviction, c’est normal, c’est leur droit, leur liberté, leurs croyances, et nous athées, avons l’obligation de les respecter, même si pour nous cela tient de l’absurde.

Ça tient de l’absurde, car ces gens peuvent rassembler toutes les prières du monde, tous les chants religieux, être aussi dévots qu’ils le peuvent, il n’en est pas moins, que même sans toute cette énergie perdue, les travaux de reconstruction se feront. Oui ils se feront, mais avec du palpable, du génie, de l’argent, des mains, des outils, des savoirs et savoir-faire, du travail et encore du travail, rien jamais ne se faisant par miracle.

Et j’entends déjà les plus mystiques des croyants, m’assurer que ce sont certainement les prières qui permettent ce palpable, argent et travail, dieu veillant à cela, ses voies étant, nous le savons déjà toutes et tous, impénétrables.

Les pieds sur terre, les mains dans le cambouis.

Heureusement, nous athées restons rationnels, pertinents, raisonnables, logiques et cohérents… et comme il en a toujours été depuis la nuit des temps, nous continuons à mener le monde, à le diriger au-delà de toutes formes de superstitions, œuvrant à le construire avec ce qui est, ce qui existe vraiment, la cohésion, l’intelligence et le labeur, apprenant les uns des autres, génération après génération, chacun aidant à ce que l’autre ne sait pas, c’est ce que l’on appelle la pédagogie.

Et si ça fonctionne ainsi, c’est justement parce que l’apprentissage, l’enseignement n’a rien d’impénétrable… bien au contraire. 

Gilles Ragnaud