L’éducation c’est la base !

Partagez !
  • 9
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages

Objecter les sciences à ce que nous sommes persuadés être des contre-vérités, c’est apporter au socle commun de connaissances et de compétences à l’éducation de nos générations futures.

Et c’est l’une des missions
de Génération Athée.

AU CUL DES RELIGIONS

Partagez !
  • 21
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    22
    Partages

Les athées comme les premiers chrétiens auraient donc besoin qu’on leurs raconte leur conviction avec des images.

Difficile de parler d’un athéisme moderne dans un monde qui ne lit plus, ne réagissant qu’à des images et à des titres. Le temps des vitraux est passé, mais pourtant l’idée est la même, à la différence que les images athées ne racontent pas une fable, ne faisant qu’entretenir une défiance permanente contre les cultes et ceux qui y croient. Et il en faut peu pour que ces athées s’engluent dans un courant devenu coutumier où on ne prend plus le temps de lire et de comprendre, devant se forger une opinion en quelques secondes, via un simple titre, si possible tonitruant, annonçant une actu religieuse quel qu’en soit le sens, ou affichant une image, si possible ridiculisant ou dénonçant un fait cultuel.

AU CUL DES RELIGIONS

Ainsi cet athéisme-là vit sans cesse au cul des religions, ne pouvant s’en passer, leurs substances leurs étant apparemment vitales, ayant toujours quelque chose à dire à leur sujet, donnant des avis ubuesques, voire simplets, ironisant ou s’étendant dans des philosophies souvent suffisantes. Cet athéisme est donc dans l’incapacité de s’émanciper des religions, s’enfermant dans une idiocratie constante, car dépourvu de profondeur puisqu’il ne s’appuie que sur des images, des titres, des on-dit et autres supputations souvent hors contexte.

Nous n’aurons de cesse de toujours plus dénoncer à tous les niveaux cet athéisme de surface, faisant plus de mal que de bien à la cause, car s’imaginant que la seule façon de grandir est de détruire l’autre par tous les moyens, appliquant là une forme de terrorisme primaire auquel il ne manque plus que le chantage et la menace… et encore ! Le plus triste dans tout cela, c’est que rares seront les athées qui liront cet article, pourtant court mais contenant trop de mots, ayant en plus le défaut de ne pas avoir d’image. Il serait pourtant souhaitable qu’ils prennent du recul, qu’ils comprennent rapidement que l’athéisme est une cause noble ayant toute sa place dans nos sociétés, devant être traité avec intelligence, dans un esprit de concordance politique en son sens plus large.

Mais nous savons que pour la plupart les athées sont loin de ces publications superficielles, émanant de groupes vulgarisant un athéisme prépubère, sachant que ces personnes, lorsqu’on les rencontre individuellement ou lors de rassemblements, se présentent comme étant attentives au respect des libertés individuelles et collectives de croire, car profondément laïques, sans dieu et bien sûr sans haine. C’est à ces athées-là que nous nous adressons, à ces gens raisonnés et raisonnables, près à défendre non pas l’athéisme, mais les convictions qui en émanent, sachant si on leurs en donne les moyens, les partager, faisant irrémédiablement reculer les cultes et leurs fantasmes enfantins.

G. Ragnaud

Acquérir des droits athées.

Partagez !
  • 28
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
    30
    Partages

Il y a ceux qui déjà sont convaincus par l’idée et les raisons pour lesquelles les athées doivent impérativement acquérir des droits, puis il y a ceux qui ne voient pas en quoi ça pourrait servir, ou même tout simplement ce que pourraient être des droits athées.

Et bien des droits athées à acquérir, il y en a une multitude à commencer par ceux que Génération Athée réclame aux décideurs et responsables politiques, comme ceux d’être reconnus en tant que conviction non religieuse au sein de notre système laïque ou encore nos demandes d’équilibre démocratique et républicain dans la sphère nationale, une égalité de traitement entre les convictions athées et religieuses.

D’autres droits sont eux, plus d’ordre communal ou régional, concernant par exemple des carrés athées dans les cimetières, mais aussi le droit à l’humusation ou autres volontés sortant du bon vouloir de l’église, car oui, en France ces modèles dépendent de leur jugement.

Il y a aussi le droit à ne pas subir les appels à la prière des religions, les heures canoniales, matines, laudes, none, vêpres, complies, etc… ou encore les prières de rues, ces exemples ne concernant qu’une infime partie de la population, et surement pas les athées.

Et vous athées, avez-vous des idées de droits, dans le respect de la loi de 1905 pour des droits athées ?

Coexister

Partagez !
  • 47
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
    50
    Partages

La complexité du vivre ensemble, passe par l’acceptation des différences de l’autre, ce qui dans les mots est facile, en étant autrement dans la réalité. Accepter les différences de l’autre, passe souvent par se voir imposer ses morales, ses représentations de l’éthique, ses influences, des contradictions, ainsi que ses peurs, ses tabous et toutes ces autres choses simplement humaines que sont la jalousie, la cupidité et le pouvoir sur les autres. Accepter tout cela, quelle que que soit la conviction, reste pour beaucoup une étape infranchissable, source d’agressivité, de violence et de haines profondes, souvent héritées depuis l’enfance.

Coexister demande donc de partager en permanence, non pas sur ce qui sépare les uns des autres, mais exclusivement sur ce qui rapproche, sur ce que l’humanité a en commun, l’ensemble des connaissances et études de nos valeurs universelles.

Partager sur ce qui est universel, les athées assurément, en sont capables. Qu’en pensez-vous ?

Pr Raoult, le sauveur que certains espèrent ?

Partagez !
  • 40
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    41
    Partages

La crise du covid 19 à permis de distinguer deux doctrines, celle du Pr Raoult et celle des ”autres” sur l’utilisation de Hydroxychloroquine azithromycine. On aurait comme l’impression que Paris et Marseille s’affrontent. Chacun de nous connait, dans son entourage, des personnes qui CROIENT le professeur Raoult et d’autres qui ne le CROIENT pas.

Comment faire confiance à la science quand d’imminents chercheurs ne parviennent pas à se mettre d’accord face à l’incertitude générale ? On trouvera une partie des réponses dans le caractère inédit de cette crise et l’urgence qu’elle nous fait vivre. Il est possible que ceux qui manquent de repères ou ceux inquiets de l’avenir seront tentés ou auront tendance à rechercher un Sauveur.

Le Pr Raoult est exposé, critiqué, adoré… On lui associe de nombreux termes. Charlatan, génie, reconnu, marginal… C’est cette incertitude (due au traitement de l’information, aux incohérences de notre gouvernement, … ) qui pousse certains à croire, à fermer le champ de réflexion et à rechercher la personne providentielle qui nous sauvera de cette crise. En ces temps de confinement, le langage guerrier est bien souvent utilisé et le besoin de super-hero se fait ressentir.

Revenons-en simplement au fait scientifique. Basons nous sur les chiffres, les essais, participons aux débats scientifiques pour ceux d’entre nous qui ont la connaissance médicale … Pratiquons les gestes barrières. Faisons preuve de patience et d’humilité face à ce virus que l’on connaît si mal. Souhaitons également de notre gouvernement des lignes directrices claires pour le passage au “déconfinement”. Seule la science nous sortira de cette situation.

Et surtout prenez soin de vous.

Nadia. D, secrétaire nationale de la Confédération génération Athée.

UN AN APRÈS, NOTRE-DAME DE PARIS VOUS A-T-ELLE MANQUÉ ?

Partagez !
  • 49
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    50
    Partages

Dernièrement portée comme un symbole du confinement durant le week-end pascal, Notre Dame, depuis l’incendie, est l’objet de toutes les mises en scène de la mauvaise foi catholique. En effet, quoi de mieux pour les cadres et responsables de cette religion que de cacher la honte de leurs échecs cuisants, de leur irresponsabilité cynique et de l’impuissance de leur culte, derrière les ruines d’un monument mondialement connu, emblème s’il en est de l’architecture ostentatoire de l’époque gothique.

LE PIÈGE

Mais cette mise en scène cache un piège habilement utilisé par les communicants de cette religion, cultivant un amalgame à leur avantage, celui de la passion que beaucoup d’entre nous entretenons pour ce genre d’architecture, avec une frénésie, supposée, pour leur croyances. Cet amalgame ne convainc en fait que peu de monde, n’étant pour les décideurs de cette religion, qu’un faire-valoir pour rassurer leur communauté, montrer à leur monde, que l’humanité dans son ensemble, entretient une compassion frénétique pour, non pas le bâtiment, mais bien évidement, leur culte religieux et ses diverses traditions.

A l’image de Notre Dame de Paris ravagée par les flammes, ce culte et ses dérives s’érodent peu à peu, laissant derrière lui des merveilles d’architecture ciselée de la main de l’homme, des restes de mythologie anciens, qui rappelleront à nos générations futures, cette époque ou les hommes croyaient encore en dieu.

Notre Dame ne nous manque pas en tant que temple, mais manquerait à l’humanité, en tant qu’architecture d’exception.  

GR

l’Humanité ne peut permettre à ces gens le moindre pouvoir sur le monde

Partagez !
  • 48
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
    51
    Partages

PLUS J’ENTENDS LES CADRES ET DÉCIDEURS RELIGIEUX, PLUS JE SUIS INQUIET POUR NOTRE CIVILISATION.

Par Gilles Ragnaud.

Il y a ceux qui jouent un rôle auquel ils ne croient pas, la mauvaise foi ayant jalonné leur existence entière. Ceux qui délirent totalement, jouant des scènes d’exaltation proche du trouble paranoïaque. Ceux qui encore, tentent sans y croire mais avec intelligence, de sauver les meubles, et par-delà leur communauté, puis il y a ceux qui enfin suivent, hébétés, stupéfaits, ahuris par les dichotomies et les contradictions de leur culte. Face à cela, nous ne pouvons que convenir d’une évidence, celle que l’humanité ne peut permettre à ces gens et à leurs croyances le moindre pouvoir sur le monde.

Les premiers vivent leur culte comme une entreprise, un business, avec concurrence, plan marketing et image de marque, défendant leur fonds de commerce, leur place, leur pouvoir d’endoctrinement, vendant du dieu et du seigneur comme une multinationale, se faisant camelot et sauveur d’âmes, soldant de l’espoir, bradant de l’amour jusqu’à liquidation totale.

Les seconds sont endoctrinés, délirant, divagant entre l’irrationnel et l’absurde, hallucinés, schizophrènes, paranoïaques, dans l’incapacité de reprendre conscience, tourmentés par la simple idée de sortir de ces sectes, perdus entre bien être communautaire et la peur du dehors.

Les troisièmes, plus érudits, dans la pensée philosophique, l’étude théologienne, sont trop intelligents, trop cohérents pour encore croire aux miracles des bibles. Ils doutent, nécessairement, sans se l’avouer vraiment, cherchant à donner un sens à ces croyances, à leur vie, reprenant les textes anciens, tentant de donner de la crédibilité, traduisant, interprétant, espérant.

Les derniers sont les désabusés, ne croyant plus depuis bien longtemps, écœurés par l’entreprise, la propagande, l’intox et les bassesses. Témoins de l’absurde, ils se demandent encore comment ils ont pu être si puérils, la promesse des cultes ne protégeant de rien, restant animale, faite de prédateurs et de victimes.

De mauvaise foi, malades ou résignés, la vie des cadres et décideurs religieux ne se conçoit que dans ces trois états d’esprit, des faux-semblants néanmoins logiques, puisque n’ayant d’autre choix, que de devoir vivre leur existence autour de mensonges délirants et de leurs conséquences, l’humanité ne pouvant admettre que ces gens et leur croyance puissent avoir le moindre pouvoir sur le monde.

Gilles Ragnaud

AVEC OU SANS DIEU, AVEC OU SANS PRIÈRE. (UN COURS D’ATHÉISME.)

Partagez !
  • 51
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    51
    Partages

La nature ne fait pas de différence entre les êtres humains, quelles que soient leurs convictions, leurs dieux, leurs croyances, ou pas. Ainsi une pandémie, une maladie, un tsunami ou autres catastrophes naturelles, une guerre, une bombe, un missile ou un attentat, peut s’abattre sur chacun d’entre nous sans distinction. Avec ou sans dieu, avec ou sans prière, nous sommes donc toutes et tous à la même enseigne devant la nature et le hasard, une prière n’ayant jamais empêché de souffrir, et un dieu n’ayant jamais protégé un peuple, bien au contraire, l’histoire des religions étant jonchée de morts, de guerres, de tueries et d’horreurs.

Les joies et les peines sont pour tous les mêmes, il n’y a ni destin, ni destiné en cela et pour le reste, et toutes les superstitions n’y changeront rien, ce monde, nos vies, étant liés au hasard, en étant même la source, puisqu’étant tous nés de ce hasard et de son évolution à travers les âges. Et c’est ce même hasard qui fera que l’univers de par sa nature, ou par coïncidence, un jour nous effacera immanquablement, la terre, ses vies et ses merveilles feront alors partie des oubliés parmi les oubliés de l’espace, ne laissant plus une trace de notre passage, si ce n’est, peut-être certains de nos satellites…. et encore, rien n’est moins sûr ! 

En attendant ce jour qui dans tous les cas arrivera, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes, via nos sciences capables de sauver des vies, propulsant notre civilisation vers toujours plus de connaissances, via nos engagements pour la paix, pour l’environnement pour le vivre ensemble, sans dieu ni haine, pour l’avenir, son évolution et les rêves que nous en attendons. Tout cela fait appel à la conscience que l’humanité ne se construit et ne se construira que par nos volontés de faire, d’agir, de fabriquer, d’étudier et de comprendre, rien, jamais, ne se faisant par magie, ou par superstition.

L’athéisme appelle à cette conscience, à la réflexion, via un esprit logique, capable de faire la part des choses, caractérisé par une méthode fondée sur des observations objectives vérifiables et des raisonnements rigoureux. Et là pour le coup, il n’y a pas de hasard, l’humain n’étant fait que de chair et de sang, devant absolument travailler pour obtenir, pour comprendre, et même si parfois nous décrochons des réponses sans forcément chercher, alors ce n’est que de la chance, Alexander Fleming pourrait en témoigner.

Ainsi devant un péril, il y a deux manières de réagir, prier et attendre, ou imaginer une réponse logique, la traduire par une action, un travail, une méthode, et l’appliquer. Cette deuxième manière de faire, est souvent aussi celle choisie par les croyants et leurs décideurs, car malgré leurs multiples prières, ils ne sont pas dupes, sachant pertinemment que leurs supplications restent des mots en l’air, à l’heure du « sauve-qui-peut », l’action vaut mieux que les mots.  Alors oui, parmi les plus irréductibles des croyants, certains vous assureront que c’est la prière à dieu qui motive l’action des hommes, qui encourage leur motivation… Reste, et je vous le promets, que même sans prière, la motivation est là, l’action se faisant quand même.

Certes, pour beaucoup, il est aisé de toujours tout rapporter à un dieu, ça évite de chercher à comprendre, de trouver des réponses objectives, de faire preuve d’intelligence, de réflexion, marquant ainsi les limites des superstitions, cette incapacité qu’elles ont à se remettre en cause.

Toujours dans le respect des libertés individuelles et collectives de chacun, tout en restant critique, ce texte est un exemple de ce que pourrait être une approche pour un « cours d’athéisme », ou tout du moins pour une réponse athée lors d’un cours sur la laïcité et les religions dans nos collèges et lycées. Je n’ai bien sûr pas voulu donner de thème précis à ce texte, étant juste un essai, laissant à d’autres, ceux qui sont plus à même que moi d’écrire de véritables cours, le soin de choisir un sujet plus précis, l’athéisme n’en manquant pas.

Je ne manquerai pas de faire appel à plusieurs de mes ami(e)s, auteurs, philosophes, psychologues et autres, afin qu’ils nous éclairent de leurs savoirs, et offrent, par le biais de Génération Athée, les moyens aux professeur(e)s d’avoir des réponses « athées et laïques » à donner à leurs élèves.

Gilles Ragnaud.

Nous avons raté l’avenir des athées et de l’athéisme.

Partagez !
  • 251
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    252
    Partages

LE GOUVERNEMENT PEAUFINE SON PLAN CULTE… SANS LES ATHÉES, ET C’EST DE LEUR FAUTE

Depuis mi-février, Christophe Castaner reçoit, dans la plus grande discrétion, les « responsables religieux » et les « leaders laïques » pour préparer une révision de la loi de 1905… mais sans les athées !  

Et pourtant Génération Athée prépare depuis plus d’un an ce rendez-vous, faisant des propositions pour que justement cette révision de la loi de 1905, prenne en compte les convictions athées. En effet, il y a un an, nous avons mis en place une pétition en ligne, déjà signée par plus de 550 personnes, pour expliquer nos attentes, et faire des propositions pour une laïcité plus démocratique et républicaine, afin d’obtenir un contre-pouvoir légitime face aux cultes religieux.

LA FAUTE AUX GOUROUS DE L’ATHEISME.

Nous attendions un soutien de tous les groupes athées, nos propositions étant ouvertes à tous, et allant dans le sens de tous les courants athées, nous nous attendions à être soutenus par les administrateurs des autres groupes et ou pages d’athées sur les réseaux sociaux, mais pas un n’a dénié soutenir nos propositions pourtant jugées comme étant « LA PLUS GRANDE ÉVOLUTION POUR L’ATHÉISME, DEPUIS LA LOI DE 1905 ». Et c’est pathétique, car si ces administrateurs avaient, ne serait-ce que partagé nos propositions, soutenu nos demandes de réformes, et bien aujourd’hui, nous serions tous reçus, au même titre que les cultes religieux et les leaders laïques, à la table des négociations. Nous avons déjà publié sur ce sujet grave, voir : CES GOUROUS ATHÉES QUI TUENT LES INITIATIVES D’INTÉRÊT GÉNÉRAL. Sont visés plus particulièrement, plusieurs groupes athées, dont l’administration est clairement détenue par de véritables gourous, pour avoir littéralement et consciemment sabordé un travail qui aurait dû nous faire passer de rien, à un statut de reconnaissance de nos convictions par l’État, sa laïcité, ses institutions nationales, obligeant surtout les cultes religieux à devoir faire avec l’athéisme.

En attendant nous athées, avons échoué à participer à une révision que nous n’aurions jamais due rater, une chance rare qui nous aurait permis de donner de l’air à nos GÉNÉRATIONS ATHÉES FUTURES, leurs permettant d’enfin avoir une voix dans notre république, un rôle majeur ouvrant à des évolutions dans tous les domaines : l’éducation, la morale, l’éthique, et tout ce qui touche de près et de loin la vie sociale et politique de notre nation.

Si nous voulons un jour un athéisme capable, SÉRIEUSEMENT, de faire reculer les religions, alors nous devons absolument dénoncer les dérives sectaires de l’athéisme en France ainsi que dans les autres nations en Europe, afin de nous débarrasser définitivement de leurs gourous.

L’athéisme est un engagement, pas un jeu, si nous ne comprenons pas cela maintenant, alors nos générations futures en paieront le prix fort.  

Gilles Ragnaud

COVID 19 VS LES RELIGIONS !

Partagez !
  • 131
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
    133
    Partages

… et il n’aura suffi que d’un simple virus pour que les religions et leurs dogmes, mettent un genou à terre.

Entre les rassemblements évangéliques de partages (du virus), les délires de certaines églises faisant des promesses au nom d’un dieu inexistant, les messes et autres célébrations religieuses maintenant interdites, le pèlerinage de Lourdes remis en question, le Vatican touché par ce coronavirus et la Mecque désertée par les fidèles, il en aura fallu peu, vraiment très peu, pour mettre à mal les religions, leurs superstitions et leur kyrielle d’âneries, dérisoires, futiles, frivoles, chimériques, illusoires…

Et tous, maintenant sans exception, attendent après la science, un vaccin les protégeant de la maladie, et qui sait, de la mort, qui, dans certains cas, va avec. Alors certes, par mauvaise foi, certains diront que les sciences sont la volonté dieu, oubliant certainement au passage, que cette même science permet l’avortement, la PMA, ainsi que toutes sortes de choses que ces non athées dénoncent à longueur de temps, l’évolution en premier lieu. C’est pathétique !

Si seulement ce Covid 19 et ses conséquences contradictoires sur l’efficacité des illusions religieuses, pouvaient ouvrir les yeux de ceux qui croient plus en l’irréel d’une divinité, qu’à la capacité que notre humanité a eu depuis la nuit des temps de toujours avoir su tout construire de ses propres mains, même hélas les égarements mystiques et leurs multiples séquelles. Mais hélas, tant que de pauvres bougres croiront en une divinité suprême, d’autres en profiteront pour les mener en bateau, les religions malgré leurs multiples pantalonnades, se relevant une fois encore… mais pour combien de temps ?

Par crédulité, par peur ou par culture, voire inculture, certains de nos semblables nieront toujours la réalité, même si on leur met le nez dessus. Ces gens préféreront l’esclavage d’un mensonge, trouvant sans cesse des excuses, de bonnes raisons à leurs erreurs, se réfugiant dans un cocon communautaire, se fermant au reste du monde.

Ce Covid 19 a cela de nous permettre de constater, une fois de plus, que les rites religieux ne protègent de rien. Ainsi, malgré les prières, les messes, les bibles et les « bonnes paroles », mère nature et son hasard, nous mettent tous à la même enseigne, nous rappelant que, malgré nos convictions divergentes, nous ne sommes que de simples êtres humains, ni plus ni moins… et c’est tant mieux !

Gilles Ragnaud

29 FÉVRIER JOURNÉE DE L’ATHÉISME

Partagez !
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Depuis l’appel à proposition que Génération Athée a fait il y a deux ans afin de trouver une date pour une Journée de l’Athéisme en France, et le vote qui a permis de choisir le 29 février, c’est donc la première fois que nous avons, nous athées, une journée pour célébrer nos convictions.

A quoi doit servir cette journée ? : 
  • Elle doit nous servir à faire le point sur l’évolution de l’athéisme en France.
  • Elle doit permettre d’interpeller les médias, mais aussi les décideurs politiques et économiques, sur l’omniprésence des religions dans notre sphère sociale, à tous les niveaux.
  • Elle doit permettre d’interpeller sur la place de l’athéisme au sein du système laïque.
  • Elle doit permettre de dénoncer les manquements au système laïque.
  • Elle doit nous servir à dénoncer les dérives sectaires de certains groupes athées.
  • Enfin, elle doit permettre d’informer sur les actions en cours, à l’initiative de la CGA. 

Autres informations :

Pétition en ligne :  

La CGA s’est déjà engagée pour la mise en place d’un équilibre démocratique et républicain via une pétition en ligne, LA PLUS GRANDE ÉVOLUTION ATH֥ÉE, DEPUIS 1905.

Boutique en ligne :

Bientôt, vous pourrez commander en ligne, des t-shirts, des casquettes, des autocollants et même des mugs, « Génération athée, Sans dieu ni haine », de beaux cadeaux pour les anniversaires et les fêtes de fin d’année, ou plus simplement la volonté de marquer publiquement son athéisme.

Adhésion et paiement des cotisations en ligne :

La CGA (Confédération Génération Athée), va souscrire à un service en ligne, permettant d’adhérer et de cotiser en ligne, mais aussi de télécharger et d’imprimer votre carte d’adhérent, ou plus simplement de nous faire des dons.

Création de nouveaux bureaux de la CGA en régions :

Dans l’année, la CGA devrait avoir de nouveaux représentants, entre autres en région PACA dont le bureau principal sera à Marseille, une association adhérente à la Confédération Génération Athée y étant en création. Une autre devrait aussi voir le jour dans l’année en Pays de la Loire, son bureau principal devant être à Nantes.

Partenariats :  

Cette dernière année, Génération Athée a conclu un premier partenariat avec la LDIF, (La Ligue du Droit International des Femmes) créée en 1983 par des militantes du Mouvement de Libération des Femmes, et dont la première présidente a été Simone de Beauvoir. Annie Sugier, sa présidente actuelle, œuvre pour les Jeux Olympiques et paralympiques de Paris 2024 en Solidarité avec les iraniennes et les saoudiennes contre l’Apartheid Sexuel, et bien sûr Génération Athée appuie et soutient.

Après une première rencontre entre la présidente du Secours Populaire Vendée, et le président national de Génération Athée, nous espérons un futur partenariat. Parmi les attentes, il y a la prise en charge des athées immigrés, mais aussi l’aide aux athées en difficultés quelles que soient leurs origines. À suivre.

Qu’attendriez-vous de plus, de la part de la CGA ? :  

La CGA est une confédération appartenant avant tout à ses adhérents. En tant que confédération, nous œuvrons à défendre les intérêts et convictions des athées et de l’athéisme partout en France. Si vous avez des questions, des propositions, des sujets qui vous semblent intéressants à traiter, si vous avez envie vous-même de mener un projet, d’avoir une aide financière ou des services ou autres besoins, alors nous sommes à votre écoute. N’hésitez pas ! 

29 FÉVRIER JOURNÉE DE L’ATHÉISME

Partagez !
  • 78
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    79
    Partages

Depuis l’appel à proposition que Génération Athée a fait il y a deux ans afin de trouver une date pour une Journée de l’Athéisme en France, et le vote qui a permis de choisir le 29 février, c’est donc la première fois que nous avons, nous athées, une journée pour célébrer nos convictions.

A quoi doit servir cette journée ? : 
  • Elle doit nous servir à faire le point sur l’évolution de l’athéisme en France.
  • Elle doit permettre d’interpeller les médias, mais aussi les décideurs politiques et économiques, sur l’omniprésence des religions dans notre sphère sociale, à tous les niveaux.
  • Elle doit permettre d’interpeller sur la place de l’athéisme au sein du système laïque.
  • Elle doit permettre de dénoncer les manquements au système laïque.
  • Elle doit nous servir à dénoncer les dérives sectaires de certains groupes athées.
  • Enfin, elle doit permettre d’informer sur les actions en cours, à l’initiative de la CGA. 

Autres informations :

Pétition en ligne :  

La CGA s’est déjà engagée pour la mise en place d’un équilibre démocratique et républicain via une pétition en ligne, LA PLUS GRANDE ÉVOLUTION ATH֥ÉE, DEPUIS 1905.

Boutique en ligne :

Bientôt, vous pourrez commander en ligne, des t-shirts, des casquettes, des autocollants et même des mugs, « Génération athée, Sans dieu ni haine », de beaux cadeaux pour les anniversaires et les fêtes de fin d’année, ou plus simplement la volonté de marquer publiquement son athéisme.

Adhésion et paiement des cotisations en ligne :

La CGA (Confédération Génération Athée), va souscrire à un service en ligne, permettant d’adhérer et de cotiser en ligne, mais aussi de télécharger et d’imprimer votre carte d’adhérent, ou plus simplement de nous faire des dons.

Création de nouveaux bureaux de la CGA en régions :

Dans l’année, la CGA devrait avoir de nouveaux représentants, entre autres en région PACA dont le bureau principal sera à Marseille, une association adhérente à la Confédération Génération Athée y étant en création. Une autre devrait aussi voir le jour dans l’année en Pays de la Loire, son bureau principal devant être à Nantes.

Partenariats :  

Cette dernière année, Génération Athée a conclu un premier partenariat avec la LDIF, (La Ligue du Droit International des Femmes) créée en 1983 par des militantes du Mouvement de Libération des Femmes, et dont la première présidente a été Simone de Beauvoir. Annie Sugier, sa présidente actuelle, œuvre pour les Jeux Olympiques et paralympiques de Paris 2024 en Solidarité avec les iraniennes et les saoudiennes contre l’Apartheid Sexuel, et bien sûr Génération Athée appuie et soutient.

Après une première rencontre entre la présidente du Secours Populaire Vendée, et le président national de Génération Athée, nous espérons un futur partenariat. Parmi les attentes, il y a la prise en charge des athées immigrés, mais aussi l’aide aux athées en difficultés quelles que soient leurs origines. À suivre.

Qu’attendriez-vous de plus, de la part de la CGA ? :  

La CGA est une confédération appartenant avant tout à ses adhérents. En tant que confédération, nous œuvrons à défendre les intérêts et convictions des athées et de l’athéisme partout en France. Si vous avez des questions, des propositions, des sujets qui vous semblent intéressants à traiter, si vous avez envie vous-même de mener un projet, d’avoir une aide financière ou des services ou autres besoins, alors nous sommes à votre écoute. N’hésitez pas ! 

Marche contre l’Islamophobie, ce qui nous choque.

Partagez !
  • 45
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    45
    Partages

Comme nous pouvions nous y attendre, ce rassemblement n’était en fait pas qu’une marche contre l’islamophobie, étant aussi et surtout, une provocation sans pareille, confondante d’amalgame, s’exprimant au nom des libertés, tout en voulant imposer une culture religieuse, ses mœurs et ses us et coutumes asservissantes au pays et tous ses citoyens, le tout au cri « d’Allah Akbar ».

Pour beaucoup d’entre nous le déroulement de cette « grand-messe joyeuse », a juste été intolérable, agressif, choquant même par moment, cet islam-là, celui qui défilait dans les rues, voulant imposer aux autres, les non musulmans, les non croyants et les athées, leur culte et l’ensemble de leur culture, détournant au passage l’idée de laïcité, en sortant totalement de son contexte. Parmi ce qui choque, il y a de la part des membres de cette communauté religieuse, cette tendance à toujours vouloir se faire passer pour des victimes, accusant d’une forme d’intolérance raciste et islamophobe, les autres dans leur refus de tout accepter de ce culte.

Et pourtant ici chez Génération Athée, bien que contre toutes formes d’expression religieuses auprès des enfants, nous ne sommes en rien islamophobes, ou religiophobes, n’ayant aucun racisme envers qui que ce soit, respectant les cultures de chacun, ainsi que les libertés individuelles et collectives, et ce, tant qu’elles ne nous sont pas imposées, imposées aux mineurs, et tant qu’elles n’empiètent pas sur nos propres libertés individuelles et collectives.

Nous, nous sommes athées, c’est-à-dire ne croyant pas en l’existence d’un dieu, ni même en celle de quelconque messie, croyant par contre durablement en l’humanité et en ce qu’elle est capable de faire, sans miracle ni sacré, sachant qu’il n’y a que les volontés humaines qui changent le monde, celles de détruire, ou celles de construire pour tous.

L’avenir est dans nos mains, et nulle part ailleurs.

GR

MARCHES LIBRES CHOIX

Partagez !
  • 48
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    48
    Partages

MANIF POUR TOUS, ILS N’ÉTAIENT “QUE” 75 000 !

Marches Libres Choix, Génération Athée.

Les opposants à la PMA ont manifesté hier après-midi à Paris. Pourtant venus de toute la France, puisque mobilisant des dizaines de bus et deux TGV, ils étaient en fait, à peine 75 000, une goutte d’eau voulant imposer sa morale et sa conviction au reste des citoyens de France. Même si à les écouter ils se disent avoir été plus d’un demi-million de personnes, ouvertement soutenues par les cadres de la religion catholique, ils ne représentent qu’une infime partie de la population, même pas un demi-pour cent.

Pour beaucoup d’entre nous, il est toujours aussi intolérable de voir des gens vouloir imposer leurs volontés au reste du monde, car rappelez-vous, ils en ont fait autant à leur époque, contre la pilule contraceptive, ou encore contre le droit à l’avortement, contre tout simplement une certaine idée de la liberté, des droits des femmes, d’une certaine égalité et évolution de notre société.

ET ILS OSENT VOULOIR NOUS DONNER DES LEÇONS D’AMOUR.

Pas de Papa ou pas de Maman, ou deux Papas ou deux Mamans, n’empêche pas d’aimer, et d’être aimé, de vivre en équilibre et d’être bien en soit. C’est le regard extérieur qui fait du mal, celui de ces moralistes montrant du doigt, définissant à l’avance ce qui est bien ou mal. Aujourd’hui c’est la “Procréation Médicalement Assistée”, hier c’était vouloir être avortée, ou plus simplement être comme ils disaient, “fille mère”. L’amour, c’est aussi savoir accepter les choix de l’autre, même s’ils ne sont pas les nôtres, c’est ne pas faire pression, ne pas contraindre, ne pas exhiber les différences en les dénonçant, trop de gens en ayant souffert toute leur vie, car homo, basanés, trop grand, trop petit, ou trop pas comme les autres pour quelque raison que ce soit.

NOUS DEVONS CRIER A LA LIBERTÉ DE CHOISIR

Génération Athée, ainsi que plusieurs autres associations veulent des « MARCHES LIBRES CHOIX », soutenant une société laissant chacun choisir ce qui lui semble bon pour lui, elle, elles ou eux, disposant de son corps et de ses convictions à sa guise, sans avoir à rendre de compte à qui que ce soit, quelle que soit son opinion, ne la dénonçant en rien, jamais. Vos soutiens très majoritaires à des « MARCHES LIBRES CHOIX », dans un grand rassemblement Parisien, nous motivent à monter au créneau, devant être une réponse à la Manif Pour Tous, un soutien aux libertés individuelles et collectives, et surtout un rejet massif des morales religieuses.

Nous vous tiendrons au courant sur cette page.  

GR

Vincent Lambert, débat sur la fin de vie, et contradictions religieuses.

Partagez !
  • 56
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    56
    Partages

Durant des siècles, les religions ont fait barrage à toutes formes de progrès, restant tapies dans leurs croyances, tout sans exception devant être relié à dieu et à leur livre sacré. Et pourtant, s’il n’y avait eu de ces progrès, ici en sciences de la médecine, ça ferait bien longtemps que ce pauvre Vincent aurait tiré sa révérence.

Ainsi, le débat lancé par les religions sur la fin de vie, ou même sur la vie, via l’avortement, la sénescence, ou autres situations telles celle de Vincent Lambert, est donc ici, comme d’habitude, toujours lié à une doctrine contradictoire, se buttant irrémédiablement aux libertés de chacun, qu’elles soient individuelles ou collectives.

Nous allons chez Génération Athée, un jour, être dans l’obligation de débattre sur ce sujet, un sujet qui pour nous n’est pas et ne doit pas être un sujet de société, mais rester un choix intime, fait de pudeur et de savoir être.

“Une pensée sincère pour les proches, athées ou non-athées, de Vincent Lambert.”

GENERATION ATHÉE, PASSE EN MODE SÉCURITÉ !

Partagez !
  • 119
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    119
    Partages

Et oui, ça y est, notre site web passe en mode HTTPS, c’est-à-dire en ” HyperText Transfer Protocol Secure “, littéralement “protocole de transfert hypertextuel sécurisé “.

Pour vous, ça change quoi ?

Ce mode HTTPS, permet à nos visiteurs de vérifier l’identité de notre site web, grâce à un ” certificat d’authentification émis par une autorité tierce “, réputée fiable. Il garantit la confidentialité et l’intégrité des données envoyées par l’utilisateur, notamment des informations entrées dans les formulaires et reçues du serveur. Il peut permettre de valider l’identité du visiteur, si celui-ci utilise également un certificat d’authentification client. Le seul point gênant, est la remise à zéro de nos compteurs de partages, mais ce n’est qu’un détail sans importance.

Ce mode va aussi permettre d’utiliser les transactions financières en ligne en toute sécurité : règlement de cotisations, dons, commerce électronique pour notre future boutique, … , étant aussi utilisé pour la consultation de données privées, comme les courriers électroniques, par exemple.

Pour nous, comme pour vous c’est un grand pas, nous donnant à tous, plus de sécurité dans nos échanges, avec toujours plus de liberté.

JR, le webmaster

islam : La naïveté des responsables politiques Français.

Partagez !
  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    19
    Partages

Le président du Sénat propose que l’État joue un rôle d’« accompagnement » des cultes, en contribuant notamment à « faire naître » en France un « islam adapté »

Image associée

Ce qui pousse les responsables politiques à vouloir absolument trouver une place à l’Islam dans notre république, ce n’est pas la force du lobby musulman, mais la peur de plusieurs des branches de cette religion, celle de son extrémisme, de son terrorisme, du salafisme, celle qui échappe au contrôle des modérés et de l’État. Pour cela, ils sont prêts à ouvrir en grand les portes de notre système laïque, s’imaginant que c’est en France la seule solution permettant une paix religieuse durable. Mais ils ont tord, la majorité des musulmans étant contre la laïcité, pensant, que dis-je, étant certains que leur croyance est parfaite et mérite donc d’être la seule sur la scène internationale.

Alors nous, Génération Athée, nous le répétons : il serait temps de donner une chance d’expression à l’athéisme, qui au-delà de nos frontières, agite les nations musulmanes, de plus en plus de citoyens des nations arabes et maghrébines se revendiquant malgré l’interdit, ATHÉES. La solution est là, dans cette conviction commune, planétaire, celle qu’aucun dieu n’existe, et que la seule marche à suivre est tout simplement l’émancipation de toute forme de doctrines religieuses.
Nous sommes l’avenir, la marche va dans notre sens.
Rejoignez la CGA.

NATUREL OU CULTUEL ?

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Petite mise au point, afin de ne pas confondre les sons des campagnes et les nuisances religieuses.

Certains, avec raison, appellent à défendre les “bruits” de la campagne, l’Unesco parlant même de les inscrire au patrimoine mondiale. Ainsi, il est demandé à ce que soient respectés les coassement des grenouilles, les meuglement des vaches, ainsi que les chants des coqs, y associant les clarines, toupins et autres sonnailles d’alpage, ces clochettes suspendues aux cous de certains bovins et ovins. 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image.png.

Reste que dans ce combat, s’introduisent des petits malins, voulant associer à cette défense les “cloches des églises”, amalgamant une culture d’origine religieuse, aux sons naturels de nos faunes campagnardes.  Il est donc urgent de rappeler que “les cloches des églises”, sont juste un appel à la prière, ne concernant que 16 % à peine de la population en France : “les catholiques.”

Ainsi les glas et autres angelus, ou autrement dit, « code et langage des sonneries de cloches » (c’est ainsi que ça se nomme), n’ont rien à faire dans les sons des campagnes, d’autant qu’ils sonnent exactement la même chose dans les villes, lieux où, et nous serons tous d’accord, il y a tout de même beaucoup moins de bétails d’alpage !

Cette petite mise au point est importante, car c’est souvent sur ce genre de petits amalgames insidieux, que les religions font passer des vessies pour des lanternes.

Ne nous laissons pas berner, d’autant que chez nous, athées, il n’y a rien qui cloche !