EXTREMISME : Et si l’athéisme était la solution ?

Partagez !
image athée fb42
Athée. La communauté·samedi 5 décembre 2015
Pour comprendre l’idée il faut d’abord remonter aux causes de la radicalisation, qui au départ pour les jeunes n’est autre qu’une quête de sens, celui de leur place dans le monde, celui de la vie, de ses buts, étant aussi la recherche d’une certaine forme de vérité, en bref des repères à la fois spirituels, politiques et sociaux.
Pour certains jeunes ces repères sont pour diverses raisons difficiles à trouver, un manque éducatif pouvant suffire, ou une éducation donnant déjà des bases spirituelles, politiques, ou sociales professées par les parents, le jeune les exagérant, devenant radicales. Ça peut aussi être plus simplement une perte à un moment donné de valeurs qu’ils ont eu dans leur jeunesse, se laissant alors emporter dans les rouages d’une vision extrême, offrant des réponses différentes où la spiritualité a une contenance plus littérale, se trouvant une place au sein d’une structure organisée leurs donnant de l’importance, offrant souvent aussi une cause politique.
Alors oui, ces jeunes comme d’autres auraient pu se diriger vers d’autres formes de valeurs, toutes aussi extrêmes dans le sens du dépassement de soi, en s’engageant par exemple pour la planète, pour la défense des animaux, ou plus simples dans des passions toutes aussi dévorantes telles le sport ou l’engouement pour une profession.
Si autant de jeunes se laissent hélas aller pour quelque raison que ce soit vers des travers les menant vers l’extrémiste, celui menant aux haines de l’autre, c’est que notre république dans toute sa grandeur, n’offre hélas pas d’autre réponse que celle de l’éducation scolaire laïque, avec son panel de règles sociales, de respect de l’autre et de valeurs républicaines.
Il y a aussi les religions sur lesquelles l’état laïc se repose, leurs laissant le soin de combler les vides, de canaliser, d’endormir les foules ou au contraire de les exacerber, le tout via les discours que nous leurs connaissons, avec toute la bêtise que ça représente.
Mais force est de constater au vu de la multitude d’incivilités et autres extrémismes politiques et religieux, que les messages, qu’ils soient républicains ou mystiques n’atteignent pas tout le monde, étant pour les uns et les autres un échec flagrant, laissant des vides énormes, étant même extrêmement dangereux lorsque l’on voit combien l’extrémisme compte d’ardeur au sein des religions et de groupes politiques.
Et si l’athéisme était la solution ?
Si l’État Français admettait l’athéisme en complément de l’éducation scolaire, en phase avec la laïcité et les valeurs de la république, il y aurait d’entrée une autre option offerte aux jeunes, non spirituelle et sans couleurs politiques, or aujourd’hui un jeune cherchant des réponses à la vie, n’a pas l’option scolaire ou civile d’avoir des réponses athées à ses interrogations, ce choix ne lui étant tout simplement pas proposé. Et pourtant nos réponses sont nécessairement différentes de celles qui leurs sont admises aujourd’hui, notre sens de la vie étant plus élémentaire, sans tabou, sans peur, étant une simple réalité du monde, de l’humanité, la jeunesse puis la senescence en faisant partie n’étant autre qu’une étape incompressible, notre présence sur terre n’étant tout simplement pas faite pour être immortelle, nos gênes, ses petits bouts de nous, se succédant depuis la nuit des temps.
Bon d’accord, il faudra laisser le soin d’apporter des réponses athées par d’autres que moi, n’étant pas le plus doué pour cela, mais l’idée est là, et je ne vois pas pourquoi aujourd’hui l’athéisme n’est pas un choix citoyen, étant à coup sûr aussi une réponse à l’extrémisme religieux et politique.
Ce choix fait aussi partie de nos devoirs, l’athéisme n’étant pas une option, devant donc être un partenaire pour l’État, une réponse citoyenne nécessaire au questionnement des jeunes, une alternative indispensable au vivre ensemble.
Gilles Ragnaud

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.